123456

Conseil communal du 27 août 2012

 

 

Cofinancer la valorisation touristique de la Grande Forêt de Saint-Hubert.

A Daverdisse, comme ailleurs, la valorisation touristique des massifs forestiers de la grande forêt de Saint-Hubert, continue son bonhomme de chemin. Initiée en mars 2009 par le ministre Lutgen, qui a lancé un appel à candidats, la province a proposé un mois plus tard la création d’une ASBL pour présenter un projet sur l’ensemble du massif forestier de Saint-Hubert et de la Haute-Lesse. Réunis en un massif forestier formé de Saint-Hubert, Libramont, Tenneville, Libin, Daverdisse, Wellin, Tellin, Nassogne, Bertogne, et Sainte-Ode, accompagnés des maisons de tourisme du Pays de la Haute-Lesse, du pays de Saint-Hubert, de Marche- Nassogne et du Pays de Bastogne, du parc naturel des Deux Ourthe et de la province de Luxembourg, il a été proposé un projet de candidature au ministre Lutgen. Lors d’une réunion d’information émanant du commissariat général au tourisme, il a été pris 3 décisions :

-Chaque projet sera porté par un organisme unique, par une personne de référence

-75.000€ de subvention seront accordés à quatre projets retenus pour assurer le financement d’un équivalent temps plein et ses frais de fonctionnement.

-3.200.000€ c’est le financement d’équipements touristiques attribués à des projets pour les 8 massifs forestiers.

En septembre 2012, le conseil communal de Daverdisse a décidé d’adhérer à l’ASBL. En septembre 2011, c’est le « Parc Naturel Haute-Sûre forêt d’Anlier » qui introduit son projet : « Valorisation touristique du patrimoine naturel et culturel des grands massifs forestiers ardennais ». Le gouvernement Wallon a retenu ce projet le 15 décembre 2011 et deux missions ont été confiées à « la grande forêt de Saint-Hubert et de la Haute-Lesse» qui en est financièrement responsable dans le cadre d’une convention de partenariat avec le « Parc naturel Haute Sure Foret d’Anlier ». Ses missions qui en découlent :

 -« Saint Hubert où te caches-tu ? » un projet avec un budget de 77.500€ dont 20% sont à cofinancer par l’ASBL, soit 1.500€.

-« Qualification des promenades » un service dont 20% sont à cofinancer par l’ASBL, soit 4.400€.

Le conseil d’administration a ensuite décidé le 14 février de créer un financement des projets en fonction de leur localisation, avec une participation territoriale (80%) qui doit être prise en charge par les communes se trouvant sur le territoire où le projet est réalisé, soit une part solidaire de 20% qui doit être prise en charge par l’ensemble des partenaires en tiennent compte d’une clé de répartition . En ce qui concerne Daverdisse, cela représente une subvention de 722€, soit 282€ pour la première mission et 440€ pour la seconde.

PRES DE 20.000€ POUR LA HAUTE LESSE

18.838,5€, c’est la somme que Daverdisse avait décidé d’octroyer à la maison du tourisme du pays de la Haute Lesse en janvier 2012. En juillet 2012, la commune a reçu le compte 2011 et le budget révisé de 2012, soit une part communale globale de 100.119€, ce qui représente 4.145€ d’augmentation pour les 4 communes. Pour Daverdisse, cela représente une quote-part de 19.969€ soit une majoration de 1.130€ Mr Crokaert est locataire d’une chasse et sollicite une dérogation au cahier des charges établi en mars 2011. Locataire de territoires voisins, il souhaite couper son lot en deux parties en considérant que le lot prévoit 4 journées de battues.

Après discussions, les édiles ont décidé qu’il pourrait chasser 5 jours sur l’ensemble de son territoire dans le plus pur respect du cahier des charges, qui en prévoit 4, avec une journée supplémentaire accordée par le DNF. Le bourgmestre a fait part des écrits émanant du locataire et Jean Claude Vincent (minorité), qui a téléphoné au locataire, a commenté sa conversation téléphonique qui n’a pas été prise en compte. JCl Vincent propose alors de se revoir avec le chasseur, suivi dans ses propos par l’échevin Nannan mais cela n’a pas été retenu par le bourgmestre.

Daniel Jeanbaptiste

Les commentaires sont fermés.