123456

Conseil communal du 10 juillet 2013

 

 

Faciliter la vie quotidienne du senior en adaptant son logement blog daverdisse,conseil communal,daverdisse,juillet

 

A Daverdisse, la commune a marqué fort à ce conseil de juillet, elle permet aux habitants de plus de 65 ans, disposant d’un logement, de se faciliter la vie de tous les jours en adaptant son habitation, pour lui permettre de maintenir son autonomie.

 

«Après l’aide en matière de soins et de repas, nous avons mis sur pieds un règlement communal qui permet aux séniors d’obtenir une prime en adaptant son logement et lui permettre de maintenir son autonomie, a commenté le Bourgmestre  Maxime Léonet. La commune entend rembourser une partie des frais exposés par les séniors, comme par exemple, l’installation d’un monte escalier pour continuer à se servir de l’étage, la mise en place d’une douche avec siège, d’une baignoire avec porte, l’élargissement des portes … »

 

La prime s’élève à 60% de la somme investie TVA comprise, et est plafonnée à 300€ par logement. Si le bénéficiaire fait état d’un handicap reconnu d’au moins 65% par un organisme officiel, la prime monte à un plafond de 400€. Une première demande de prime d’adaptation n’empêche pas d’autres demandes et les primes seront octroyées en fonction des montants disponibles. 

 

Pour ce faire une visite est effectuée sur place par un délégué communal dans le mois de réception de la demande à dater de la réception d’un dossier complet. Les travaux devront être exécutés dans un délai d’un an à dater de la décision du collège.

 

En mettant sur pieds cette prime d’adaptation, le Bourgmestre  estime qu’il est logique que les habitants de sa commune, qui payent des taxes comme partout ailleurs, puissent obtenir un avantage tel que celui-là. Une juste rétribution.

 

Nul doute que cette proposition dont tout senior domicilié, propriétaire mais aussi locataire ou usufruitier a droit, fera plus que certainement des adeptes dans d’autres communes, si l’on tient compte non seulement des avantages reçus par le sénior, mais aussi du maintien de celui-ci chez lui plutôt que son entrée en maison de retraite, par nécessité.

 

La Convention des Maires sur la table des conseillers

La dernière législature, qui parlait déjà de s’engager dans la convention des maires, avait reçu en son temps un  subside Pollec(*). En échange de ce subside tournant entre 2000€ à 3000€, issu de 12000€ à se partager avec Tenneville, Saint-Léger et Hotton. Il aurait fallu dépenser le double du subside obtenu, faire appel à un hauteur de projet pour l'étude dont le coût serait de 20 000€ à 25 000 euros, terminer le cadastre énergétique et établir le plan d'action pour fin décembre 2013 au plus tard.

 

La commune a décidé de  s'engager dans la "Convention des Maires" mais dans le cadre d'un partenariat avec la Province de Luxembourg.

 

Cela ne coûterait que l'investissement humain (la Province engage un personne à partir de septembre pour coordonner le travail des différentes communes, 14 au total)

 

Comme le cadastre énergétique des bâtiments communaux est en cours à Daverdisse, pourquoi donc payer bien cher un bureau d'études pour ce que l’on peut faire soi-même ?

 

«Nous décidons de notre calendrier, c’est beaucoup plus flexible. On ne va pas mobiliser toute l'administration pour cela, le service aux habitants restant la priorité. Un courrier sera envoyé  pour essayer de conserver le petit subside Pollec ou en tout cas le mettre au "frigo" en attendant et sans certitude.

 

La démarche  Pollec  est trop contraignante par rapport au peu de subsides obtenus, sans compter les coûts cachés, mais le Collège veut absolument rester dans la démarche de la convention pour se créer un plan d'action avec le soutien de la Province, a précisé le Bourgmestre.

 

Démission d’un membre du CPAS

Francine Stalmans a démissionné en tant que membre de l’action sociale de Daverdisse. C’est Cécile Winand qui reprendra sa place. La candidature de cette dernière n’étant parvenue à la commune que depuis quelques jours, elle ne sera effective qu’après être passée au prochain conseil.

 

Mr et Mme Vincent Hubert avaient demandé un échange de terre. La demande est acceptée et la commune leur cède la parcelle cadastrée A290 S.

 

La rénovation de l’église de Porcheresse nécessite la désignation d’un auteur de projet.  Cela concerne la réfection de la toiture, la stabilisation du contrefort et le jointement sur l’entièreté de l’édifice et une réfection en recherche. Le marché est estimé à 18 000 euros et les soumissionnaires proposés sont : La DST de la province de Luxembourg, Lacasse Monfort, et Gerec Engineering.

 

L’aménagement du parvis de l’église de Daverdisse accessible aux personnes à mobilité réduite nécessite aussi un auteur de projet dont le marché est estimé à 4000€ TVAC. Le cahier des charges a été approuvé et les soumissionnaires proposés sont  La DST de la province de Luxembourg, Lacasse Monfort SPRL, betec SPRL et Grontmij Wallonie S A.

 

Il aurait été difficile voire impossible de réunir les deux auteurs de projet comme l’auraient souhaité les membres de la minorité présente Jean-Luc Lezin et Christian Carriaux, étant donné que ce sont des projets bien différents.

 

 Un auteur de projet doit aussi être désigné dans le cadre de l’entretien extraordinaire des voiries à l’Ancien Chemin de Wellin avec un marché estimé à 14 000 euros. Cela concerne principalement l’installation des égouts au bout de l’Ancien Chemin de Wellin, ainsi que la rénovation de la route.  Le cahier des charges a été approuvé  et les soumissionnaires proposés sont : La DST de la province de Luxembourg, Lacasse Monfort sprl, betec sprl, Grontmij Wallonie sa.

 

Un auteur de projet doit aussi être désigné dans le cadre de l’entretien ordinaire et extraordinaire des voiries agricoles et forestières pour 2013–2015. Le montant se chiffre à 35 000 euros TVAC. Le cahier des charges a été approuvé et les soumissionnaires proposés sont : La DST de la province de Luxembourg, Lacasse Monfort sprl, et Grontmij Wallonie sa.

 

L’opération de développement rural (ODR) doit élaborer son programme. Le cahier des charges a été approuvé pour un marché estimé à 50.000 euros TVAC. Un bilan de la précédente opération sera réalisé, il y aura une rencontre avec l’habitant, la création de la commission, un projet de mise en route, un tableau détaillé des différents projets, et toute la suite à effectuer. Le cahier des charges a été accepté et les soumissionnaires proposés sont : La Fondation Rurale de Wallonie, Impact sprl, Lacasse Monfort sprl, Poly’vart, Survey & Aménagement, tr@ma et M Thierry Joie.

 

Daniel Jeanbaptiste

 

NDLR : * La campagne POLLEC, est une campagne qui vise à aider des communes wallonnes à  mettre en place une Politique locale Energie-Climat, dans le cadre de la Convention des Maires.
Cette campagne s’articule principalement autour d’une aide financière octroyée aux communes qui souhaitent se faire accompagner dans la mise en place d’une politique locale énergie climat

 http://www.apere.org/index/node/133

Les commentaires sont fermés.