123456

  • Conseil communal de Daverdisse du 28 janvier 2014

     

    blog daverdisse,conseil,communal,daverdisse,janvier

    Retour sur un premier point... et non des moindre

    13 points étaient à l’ordre du jour de ce conseil peu hivernal. C’était sans compter sur les modifications des installations du club de football qui ont échauffé les esprits, dans une salle où une dizaine de personnes, fidèles à leurs habitudes, étaient au rendez-vous des élus.

     

    MODERNISATION DES BATIMENTS DU CLUB DE FOOT

     Le bourgmestre Maxime Léonet a d’abord installé les plans de modernisation des infrastructures que le public était invité à consulter durant une suspension de séance. « Pas d’agrandissement de la buvette, mais de nouveaux vestiaires, de nouveaux sanitaires et chaufferie, donc une amélioration du confort et isolation du bâtiment existant qui sera muni de nouveaux châssis» a commenté le bourgmestre, face à une minorité décidée à se faire entendre sur le sujet, en souhaitant une salle culturelle (Christian Carriaux), une salle multisport (Jean-Luc Lezin), un espace de détente (Jean-Luc Merny).

     La minorité ne retrouve plus rien de l’ancien projet et estime qu’il ne s’y trouve aucune valeur ajoutée, mais juste de quoi faire valoir l’obtention des subsides qui seront versés par INFRASPORT.

     Maxime Léonet et l’échevine Stéphanie Grégoire ont alors parlé de ce « soit disant » ancien projet dont aucun plan n'a même jamais existé sur papier, alors qu'avec la nouvelle majorité, un second terrain a déjà été réalisé par le personnel communal, et ce à faible coût, ainsi que l’achat de deux goals.

    Poursuivant sur la mise à niveau du terrain : « Tout le club était contre en raison d’un arrêt complet du foot durant un an ».

    Le projet multisport : « Jamais existé et de plus il ne se trouve rien de ce que vous racontez dans le dossier »

    Le Bourgmestre a fait suspendre la séance, le temps nécessaire pour la Directrice Générale d'aller chercher l'ancien dossier aux archives, et prouver, une fois de plus, que la minorité gère sur des ragots sans être aller consulter le dossier. 

     Jean-Luc Merny ne trouva dans ce projet aucune plus value pour la commune. Comparant à plusieurs reprises Daverdisse à d’autres communes dont Gedinne, Bertrix ou Paliseul, il estima que les familles revenant de leur travail nécessitaient un besoin d’espace de détente. Poursuivant sur l’âge moyen des habitants de Daverdisse : « La population âgée y est la plus nombreuse, raison de plus pour attirer les jeunes »

     Le bourgmestre montra le seul document recto-verso qui soit arrivé en conseil, lequel proposait de développer un aspect sportif, ajoutant que tout a été fait comme prévu.

     Reprise en force de J-L Merny qui souhaite un espace pour les jeunes de la commune avec un hall de sport où tout se ferait, ajoutant que le bénéfice  des subsides venant d’INFRASPORT, ne se verront plus avant 15 ans, et estimant que le grand projet de l’ancienne majorité était complètement effacé.

     « Contrairement à ce que vous racontez, poursuivit le bourgmestre, les infrastructures actuelles servent au foot, aux écoles et aux plaines de jeux en été. A cette époque des recommandés ont été lancés pour prévenir d’une enquête publique mais vous avez juste parlé d’agrandissement de la buvette et rien que de cela. Vous passez d'un extrême à l'autre, vous faites de la désinformation.  Maintenant vous voudriez créer un hall de sport sans avoir un seul club à mettre dedans à part le mini-foot, tout cela avec l'argent de nos citoyens. Des communes beaucoup plus importantes que la nôtre n'y arrivent pas financièrement avec ce genre de structure. Quand on entend votre raisonnement, je n'espère qu'une chose, c'est que l'on ne vous confiera jamais la gestion de la commune»

     Des panneaux solaires thermiques dessinés sur le plan ont été évoqués parce qu’ils ne figuraient pas sur le projet. « Le Bourgmestre : « Ils sont adaptables quand on veut et ne sont pas subsidiables » 

     Côté chiffres, anciens  et nouveaux, on part d’un projet initial de 800.000€ que les conseillers actuels ont ramenés à 460.000 avec 250.000€ de gains au niveau de la participation communale.

    « Il s’y trouve le même nombre de vestiaires, l’isolation du bâtiment, une nouvelle toiture et une chaudière neuve, tout cela avec cette énorme différence »

     

    « Rien que le foot et le strict minimum », a conclu J-L Merny « Des installations sportives correctes » a conclu le Bourgmestre, signalant que « si on voulait vraiment dépenser une fortune et rêver de grands projets alors la priorité devrait être de créer des emplois, mais il faut bien reconnaitre que faire un zoning sur la seule commune de Daverdisse n'est pas financièrement réalisable, c'est pourquoi sont développés des projets pluri-communaux avec Idelux. Pour le sport c'est pareil, il faut rester à la taille de notre commune, sachant que nos habitants peuvent se rendre à Gedinne, Wellin ou Graide par exemple. »

     Intervention de Luc Daron : « Si un jour le foot monte en division, il sera alors possible de s’adapter (!). »


    Le bourgmestre s’étonna que depuis l’ouverture de ce point, le conseiller Merny n’a jamais cité un autre sport ajoutant 


    « Vous êtes conseillés et vous n’avez jamais rien proposé. C'est chaque fois pareil, vous critiquez mais êtes incapables de produire une idée ».


    Seriez-vous contre le foot, interrogea Stéphanie Grégoire. Citez-nous un autre sport dont vous voulez faire la promotion sur la commune et on vous suivra, continua le  B.


    « Nous sommes dans un dialogue de sourds, il faut s’arrêter et passer au vote » termina J-L Merny, n'ayant aucune autre réponse à apporter à ce point, résultant d'un vote majorité contre minorité 6 contre 3.


    Daniel Jeanbaptiste

     

  • Conseil communal du 28 janvier (suite)

     

    UN BLASON POUR DAVERDISSE

     

    Etablir un blason pour Daverdisse : un point qui a été émis par l’ancienne législature et qui prévoyait un blason orné des armoiries de la famille de Devillers Masbourg d’Esclaye.

     

    La volonté du collège étant de doter  la commune d’un blason reconnu, des recherches ont été effectuées et des armoiries existent bien pour les Seigneurs de Daverdisse. C’est un blason  d’azur à deux léopards d’or. Le projet n’a reçu aucune opposition  du conseil de l’Héraldique et de Vexillologie.

     

    La minorité a estimé que c’était très bien, que le blason impose le respect, mais aurait préféré  celui des Devillers Masbourg, qui en impose, face aux léopards d’or, précisant qu’à Wellin, c’était pratiquement le même, mais avec des léopardsblog daverdisse,conseil communal d’argent.

    Comme dirait La Roche Foucaud, précisa  Christian Carriaux, :« Le ridicule déshonore plus que le déshonneur »

    Le point a été accepté et un dossier sera émis avec les deux léopards d’or de Monin de Rendeux de Daverdisse.

     

    CONVENTION POUR LE LOGEMENT DE TRANSIT

     

    Le logement de transit, se trouvant à la maison de village de Porcheresse sera confié au CPAS qui s’occupera  de l’équipement en mobilier et de la location. Le projet a été soumis à la concertation Commune / CPAS du 7 janvier 2014.

     

    En gros, la commune est propriétaire du bâtiment. L’entretien, les frais relatifs à l’immeuble, le précompte immobilier, les travaux, l’assurance incendie, l’entretien extérieur durant l’inoccupation, seront pris en charge par la commune.

     

    Le CPAS sera seul compétent pour attribuer le logement qui sera mis à disposition de ménage en état de précarité ou privé de logement en raison de force majeure. Un accompagnement social sera garanti au ménage par le CPAS pendant son hébergement.

     

    Ce sont les services du CPAS et un représentant communal qui procèderont aux relevés des compteurs eaux, électricité et chauffage. Ils seront ensuite refacturés aux locataires.

     

    LE SDER REFUSE A L’UNANIMITE

     

    Le SDER (schéma de développement de l’espace régional) est l’expression des options d’aménagement et de développement durable pour l’ensemble du territoire de la Région Wallonne.

     

    Des contradictions importantes y ont été découvertes et on découvre un manque flagrant d’objectifs de développement durable pour le milieu de vie qui est le nôtre, a commenté le bourgmestre qui parle d’un document qui oppose milieu urbain et rural tout en ignorant l’importance de l’activité économique en milieu rural, exploitations agricoles et forestières et les activités artisanales.

     

    La commune souhaite que leur spécificité soient prises en compte afin que la hiérarchie des projets ne soient pas en faveur des zones les plus peuplées.

     

    Entendu lors de la lecture du point : « Le milieu rural apparait comme le parent pauvre au niveau Wallon…/… Il faut adapter la mobilité au territoire et non l’inverse…/…Les axes routiers

     

    De la province ne sont plus évoqués et certains axes sont considérés comme secondaires../…la philosophie du SDER est à foison pro-urbaine et semble oublier les communes rurales…/…Les campagnes risquent de devenir des dortoirs pour ceux qui fuiront les bruits et la ville. »

     

    Le point de vue du bourgmestre étant inchangé, le SDER tendant à devenir un carcan plutôt qu’un levier pour la région, c’est à l’unanimité que les édiles ont rejeté le SDER.

    En bref :

    Le point concernant l’insonorisation de la salle de gymnastique de l’école de Gembes est reporté pour obtenir plus d’infos suite à des offres d’adjudications nettement supérieures à l’estimation, soit près de 70% plus hautes. Des propositions ont été faites, tant côté minorité que majorité, et un prochain conseil prendra position en la matière.

    Le contrôle de la caisse, en ce qui concerne les finances communales a été effectué sans problème.

     

    Les comptes 2012 de la fabrique d’Eglise de Gembes ont reçu un avis favorable avec un excédent de 4.401,02€

     

    Le budget 2013 de la fabrique d’Eglise de Gembes a également reçu un avis favorable.  L’intervention communale se chiffre à 7.403€

     

    Démissions suivies de nomination : A la Fabrique d’église de Gembes, Robert Renard, trésorier, quitte le conseil de fabrique et est remplacé par Marie-Cécile Thyrion qui devient à son tour trésorière.

     

    A la fabrique d’église de Daverdisse, Jeanne Detroz, trésorière, et Fernande Jacquemart, secrétaire, quittent  le conseil de fabrique et sont remplacées par Jacques Mercken, au poste de  trésorier et Daisy Lefèvre, au poste de secrétaire.

     

     Daniel Jeanbaptiste

     

  • Souper des Pétêts à Tellin

    blog daverdisse, souper, tellin, confrérie, djayeSamedi 1er février 2014 dès 19h30

    La Confrérie de la Djaye

    vous invite cordialement à son traditionnel souper

    "Pétêts de Tellin"

    à la Salle Resteigne City

     

    Apéro, entrée, plat, pousse-café 12€

    gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés

    réservations : Hugues Rossion 0473 70 93 74 (après 19h)

    Michel Coers 0472 45 46 25

    www.djaye.net

     

  • Les récup's de Césarinne...

    Pour beaucoup,  la récup' c'est tendance, c'est écolo, c'est dans l'air du temps,... mais pour d’autres, c'est   une façon d'être... un véritable mode de vie !Césarine,  adepte de la récupération faite maison, est de celles-là. Pour elle, il n'y a pas de petites économies ! Elle vous donne rendez-vous sur ce blog et vous invite à consommer responsable. Se limiter, dans un premier temps, à un acte d’achat éthique, mais aussi et surtout penser au devenir de ces produits. Césarine vous invite à observer « autrement » ce que vous allez jeter, à découvrir l’univers du recyclage et peut-être ne verrez-vous plus du même œil ce qui vous entoure …

    Je vous propose de recycler des bouteilles en plastique pour fabriquer un balai...

     

  • L'hélico de Bra-sur-Lienne

    HELICO BRAS SUR LIENNE COTISER SANS SURPRISE (1).jpg

    Un seul numéro pour toutes vos questions :  086 45 03 39 du lundi au vendredi de 9h à 12h30

    ou mail@centremedicalheliporte.be

  • Haut-Fays : Souper de l'école

    souper spaghetti.jpgSamedi 15 février dès 19h00  à la Salle St Remacle

    Au menu : Spaghetti bolognaise - boisson - dessert

    adultes : 9€     enfants : 6€

    Réservations pour le 7 février au 061 58 73 10

    Paiement sur placecoeur.jpg

     

  • Petits trucs qui facilitent la vie...

    Rendez-vous du lundi  avec  mon collègue de Nassogne sur son blog blog daverdisse,trucs,astuceshttp://nassogne.blogs.sudinfo.be/ . Merci Alain pour ces  petits trucs et astuces tout simples, avec les images, pour se faciliter la tâche dans la vie quotidienne.

     Pour les dames et les demoiselles,  utiliser du sérum physiologique pour requinquer un mascara desséché.

     

    enhanced-buzz-13529-1337186098-10.jpg