123456

  • A propos du CPAS de Daverdisse

    A partir du 1ier octobre 2014 les permanences du service social du CPAS auront lieu les mardis et jeudis de 9h00 à 11h30.

    Le service social est à votre disposition

    - Pour toute demande d'aide, qu'elle soit

    - financière (avance sur allocations sociales, aide financière ponctuelle, revenu d'intégration sociale, aide à l'épanouissement culturel,...)

    - psycho-sociale ( écoute, orientation et relais vers les services compétents, accompagnement socio-professionnel,...)

    - administrative (aide pour remplir certains documents, demande de pension,...)

    - Pour la pratique de la médiation de dettes

    - analyse et guidance budgétaire

    - négociation de plan d'apurement en cas de surendettement

    - requête en règlement collectif de dettes

    - Pour les allocations de chauffage

    L'allocation peut être demandée pour un total de 1500 litres de combustible (mazout ou pétrole lampant (type c) ou gaz propane en vrac) du 1er janvier au 31 décembre. La demande doit être introduite au CPAS dans les 60 jours de la livraison.

    - Pour un accompagnement énergétique

    -choix d'un fournisseur d'énergie

    - suivis individualisés (analyse et consommation d'énergie,...)

    Les autres services du CPAS

     - Le service logopédieblog daverdisse,cpas,services

    Ce service est gratuit et s'adresse à tous les enfants de l'entité fréquentant n'importe quel établissement scolaire.

    - Le service Handicontactblog daverdisse,cpas,services

    Un "Handicontact" au service des personnes moins valides et de leurs proches. Information, conseil, orientation et accompagnement vers les services adéquats.

    - Le service EPN (informatique et nouvelles technologies)blog daverdisse,cpas,services

    L'Espace Public Numérique de la Haute-Lesse vous propose des activités et des formations ainsi qu'un accès encadré réservé à la consultation sur Internet et à l'utilisation de l'informatique et des nouvelles technologies. Thèmes : initiation à l'informatique, ordinateurs, e-mails, tablettes, GSM, GPS, photos, vidéos, etc. Poqsibilité de venir avec son matériel (ordi, tablette,...)

    Contact : daverdisse@epn-haute-lesse.be   - téléphone : 0479 29 90 00

    Pour contacter le CPAS

    CPAS de Daverdisse   -   Maison communale

    Grand'Place, 1     -  6929 Haut-Fays

    tél : 061 51 01 57

    fax : 061 51 01 59

    mail : cpas@daverdisse.be

    Permanences sociales

    le mardi de 9h00 à 11h30 : Madame Evrard

    le jeudi de 9h00 à 11h30 : Madame Mignon

     

  • Stage de Toussaint à l'extrascolaire de Daverdisse

    blog daverdisse, extrascolaire, stage, toussaDu 27 au 31 octobre 2014 de 9h à 16h , les enfants de 2,5 ans à 12 ans sont les bienvenus aux activités qui se dérouleront dans les locaux de l'extrascolaire à Haut-Fays.

    - une garderie est assurée dès 7h30 et  jusqu'à 17h30.

    - une surveillance est assurée durant l'heure du midi. Les enfants sont invités à apporter leur dîner, collation et boisson.

    Thème : Halloween et l'automne

    Le coût de la participation à la semaine est fixée à 30€ pour le 1ier enfant, 25€ pour les suivants.

    Le nombre d'enfants est limité à 25 participants.blog daverdisse, extrascolaire, stage, toussa

    Priorité sera donnée aux inscriptions des enfants de la commune jusqu'à vendredi 3 octobre.

    Inscriptions jusqu'au 7 octobre.

    Responsable extrascolaire : Lora MOINIL

    Cordiale invitation à tous les enfants

    Tout désistement donnera lieu à une facturation de 10€. En cas de paiement effectué au préalable, cette somme sera retenue sur le paiement.

     

    blog daverdisse, extrascolaire, stage, toussa

  • Ki cé cé où ? découvert !

     logo.JPGAfin de vous faire visiter Daverdisse et ses villages… je vous propose  un petit jeu à l’instar de celui de Claude, ma collègue du blog de Saint-Hubert.

    Parce que nos villages ont  tous  une belle histoire à raconter… je vous suggère de partir à leur rencontre en  empruntant les sentiers de la mémoire,  de la découverte et peut-être de l'agrément...  A partir d’une photo publiée sur ce blog, je vous invite à essayer de localiser le lieu concerné par celle-ci.

      Félicitations à vous qui avez reconnu le joli bégonia qui fleurit aux pieds de Notre-Dame de Lourdes à Daverdisse ! 

    DSC07344.JPG

    Voici ce que nous en dit le Centre touristique...

    Grotte Notre-Dame-de-Lourdes

    Écrit par Francine Stalmans   

    C’est à l’initiative de l’abbé Siot que la Grotte dédiée à ND de Lourdes a été érigée en 1903. 

    C’est entre le Ry Dinnan, petit ruisseau tranquille dont le cours s'achève dans la Lesse, et le calvaire boisé que se niche la magnifique grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes.  

    Loin de la route, dans un cadre de verdure dont le silence est seulement troublé par le chant des oiseaux et le murmure du ruisseau, l’endroit est particulièrement propice au recueillement et à la réflexion.

    Le projet de construction de la grotte fut conçu au début du siècle dernier, à Lourdes même, par quelques pieux pèlerins de Daverdisse.  Tous les habitants de Daverdisse ne pouvaient se rendre à  Lourdes, le voyage  en ce début du 20e siècle était long et difficile mais aussi coûteux. 

    L’œuvre de tout un village

    Chose touchante, une fois l’idée répandue, presque tous les habitants ont contribué à la construction de la grotte soit par des dons soit par leur travail.

    C’était donc une œuvre paroissiale qui atteste de la générosité et de la piété des Daverdissois envers Notre-Dame Lourdes.  La construction de la grotte se situe entre les apparitions de Lourdes qui datent du 11 février 1858 et les apparitions de Beauraing datant de 29 novembre 1932.

    Lors de l’inauguration, le 8 septembre 1903, jour de la fête de la Nativité de la Vierge, le prix de tant d’efforts, de dévouement et de sacrifice est récompensé.

    L’abbé Siot, curé de Daverdisse de 1897 à 1913, était au comble du bonheur : avec ses paroissiens qui l’ont si généreusement secondé, il se réjouit d’être au couronnement de tant de communs d’efforts.  

    L’inauguration

    Ce jour-là, une belle journée de fin d’été s’annonce.  Partout dans le village règne une animation fébrile : ici, on monte des arcs de triomphe ; là, on plante des arbustes, que relient entre eux des guirlandes multicolores confectionnées avec un art délicat durant les longues veillées d’hiver par les mains habiles des jeunes filles de la paroisse.

    A trois heures précises, les cloches se mettent à sonner annonçant le début de la cérémonie.  Une foule nombreuse : des villageois et des étrangers se pressent dans l’église devenue trop petite. C’est le silence, le recueillement.

    Le Magnificat des fillettes

    Puis, l’orgue emplit l’église de ses sons harmonieux.  La procession commence. La chorale Saint-Grégoire de Daverdisse entonne les chants sacrés tout au long du parcours, jusqu’à la grotte.

    Entre les chants, les pèlerins récitent le chapelet avec ferveur et chose étonnante, les hommes aussi bien que les femmes participent à haute voix à la prière.  Dans le cortège on remarque de nombreuses religieuses des villages voisins, les petites filles, toutes de blancs vêtues, le curé de Wellin, l’abbé Baré venu rehausser la cérémonie de son éloquente parole.

    Dès la grotte bénie, un chœur de fillettes, vêtues à l’instar de Bernadette, du blanc capulet béarnais, entonnent le Magnificat.

    Pèlerinage après le 8 septembre

    Depuis l’inauguration, tous les ans, le 8 septembre exactement avait lieu le pèlerinage à la grotte Notre-Dame Lourdes. 

    Les jeunes gens préparaient les arcs de triomphe.  Ceux-ci étaient fabriqués avec des branches de sapin, de la bruyère ou des épis de blé, les jeunes filles confectionnaient de magnifiques roses en papier et des guirlandes.

    Après la procession et la messe, l’après-midi, c’était la fête.  On dégustait les délicieuses tartes que les villageoises avaient préparées avec les fruits du jardin.  La tasse de café et le péket venaient relever le goût des gâteaux.

    Au fil du temps et des changements sociaux, la disparition de nombreux agriculteurs, le travail règlementé, la semaine des cinq jours ont fait que la date de 8 septembre n’est plus maintenue.

    La messe à la grotte a lieu le premier dimanche qui suit le 8 septembre. Si les fidèles partent toujours de l’église pour se rendre à la grotte en priant, il n’y a plus d’arcs ne de fleurs, plus de petites filles en robes blanches et lisérés d’or, on ne porte plus la vierge jusqu’à la grotte, il n’y a plus ou peu d’étrangers qui participent, plus de tartes ni de café.

    Processions, rogations, marches et pèlerinages faisaient parties, autrefois, de la vie quotidienne de nos villes et de nos campagnes.  Menacées par l’évolution des mentalités, ces traditions ont tendance à disparaître.

  • Ki cé cé où ? .... encore un indice...?

    indice.pngCe nouvel  indice vous mettra-t-il sur la bonne voie ?

    DSC07346.JPG

    1ier indice : "si tu ne vas pas à la montagne, la montagne viendra à toi " sur les traces de l'énigme.jpg

    2ième indice : ...loin de la route, dans un cadre de verdure dont le silence est seulement troublé par le chant des oiseaux et le murmure du ruisseau...

    3ième indice : une "construction" datant du début du XXième siècle et qui atteste de la ferveur des hommes aussi bien que des femmes du village...

  • L'ancien lavoir des Scottons à la Une !

    images.jpgUne belle coopération entre la commune de Daverdisse, le Syndicat d'Initiative et la Régionale NATAGORA Lesse Houille.

    La Régionale NATAGORA Lesse Houille, dont les activités de sensibilisation à la protection de notre patrimoine naturel s'étendent sur les entités de Daverdisse, Gedinne, Bièvre et Paliseul (soient 12 réserves naturelles gérées de plus de 190 ha), a pu établir son siège dans les bâtiments du Centre  touristique de Daverdisse grâce au dynamisme de ce dernier et du Syndicat d'initiative local ainsi qu'au bon accueil des autorités communales. Un excellent port d'attache pour développer des actions nature en synergie dans une entité qui voit s'épanouir de nouvelles réserves naturelles regroupées sous la dénomination de réserve de la "Vallée de l'Almache"

    Une première réalisation, que d'aucuns auront déjà pu découvrir lors de leur passage par le pré fleuri jouxtant les locaux du Centre touristique, est le magnifique gîte à insectes nouvellement mis en place. La belle structure est l'œuvre du personnel communal, tandis que le "chambres d'hôtes" sont l'œuvre de bénévoles de la régionale. Un logement 5 étoiles...

    L'ancien lavoir des Scottons à la Une !

    D'autres projets se dessinent à court et moyen terme et en premier lieu la restauration du site du lavoir des Scottons, de sa mare actuellement encombrée et de l'élimination des plantes invasives qui  occupent le terrain environnant.

    Une première gestion de terrain s'y déroule ce vendredi 26 septembre 2014.

     

    DSC07632.JPG

    DSC07635.JPG

    DSC07634.JPG

    Un projet qui enchantera les habitants du hameau qui déjà auparavant sous la houlette de Monique Loiseau et René Potier avaient  restauré le lavoir et ses alentours.

    En savoir plus sur la réserve de la "Vallée de l'Almache"...

    grâce aux infos aimablement fournies par Patrick Lighezzolo.

    Sus cette dénomination est regroupée un ensemble de territoires mis en statut de réserve naturelle qui longent le ruisseau de Grinchi, petit ruisseau qui se jette dans l'Almache au niveau de l'ancienne pompe à eau à Porcheresse. La réserve qui s'étend su 1,8 ha a bénéficié d'actions de restauration dans le cadre du Life Papillons durant l'hiver 2013-2014. Elle se compose d'un complexe de prairies humides telles que mégaphorbiaie, magnocariçaie, jonchaie et bas-marais (on y reconnaîtra quelques  plantes caractéristiques : carex, jonc, reine des prés, bistorte - avec quelques populations de cuivré de la bistorte et en moindre mesure le camaret, la véronique en écus, la raiponce, l'orchis de mai, l'orchis mâle et la montie des fontaines).

    Une particularité qui mérite d'être signalée est la présence d'une plante de pelouses calcicoles tel le thym de bergère et l'hélianthème commun ! Un étang assez sauvage, sous convention, présente un herbier diversifié et une belle population de grenouilles vertes et de libellules. A découvrir donc !

    DSC07636.JPG

    DSC07633.JPG

    DSC07638.JPG

     

    images 2.jpg

     

  • Chantier Natagora aux Scottons

    027.JPGLa régionale Natagora Lesse-Houille organise un chantier de restauration de la mare-source au lieu-dit Les Scottons (Haut-Fays–Daverdisse)  le vendredi 26 septembre dés 9 h.

    Petit ruisseau non classé de 900m à pH neutre, affluent de l’Ordène en rive droite. Il prend sa source au lieu-dit Goubierdure. C’est à l’emplacement de la source que la mare a été creusée. La partie amont de ce ruisseau est dans un mauvais état de conservation.

    Cette mare très dégradée est envahie de glycérie flottante et de houlque laineuse, plus loin on trouve une grosse station d’une plante invasive non indigène : la Fallopia sachalinensis (http://en.wikipedia.org/wiki/Fallopia_sachalinensis)022.JPG

    La mare sera nettoyée (curée) et les plantes invasives seront coupées et mises en tas. L’objectif est d’éliminer un maximum de plantes pour retrouver une eau libre qui redeviendra favorable pour les animaux (grenouilles, tritons, libellules,…).

    024.JPG

    (lavoir des Scottons)

  • Ki cé cé où ? ... nouvel indice !

    indice.pngUn nouvel indice vous aidera-t-il ?

    DSC07346.JPG

    1ier indice : "si tu ne vas pas à la montagne, la montagne viendra à toi " sur les traces de l'énigme.jpg

    2ième indice : ...loin de la route, dans un cadre de verdure dont le silence est seulement troublé par le chant des  oiseaux et le murmure du ruisseau...