123456

Conseil communal de Daverdisse

 

bourgmestre.pngLuc Daron souhaite revenir sur le procès-verbal et plus particulièrement le mot du bourgmestre qu’il reprend : « Je pense qu’après une soirée comme celle-ci, plus personne ne pourra émettre de doute sur le volume de travail des services communaux et le nombre de projets mis en place par notre majorité ».

M Daron ne pense pas premièrement qu’on puisse mettre en doute le travail réalisé par le personnel communal tant ouvrier qu’administratif sous la houlette de Cécile, la Directrice générale. Il estime pour sa part que le personnel communal n’a pas attendu le 4 décembre 2012 pour travailler.

Ensuite, Luc Daron revient sur le nombre de projets mis en place. Il rappelle qu’il s’agit du rôle du Collège communal d’amender des projets. « C’est simplement votre, notre travail en tant qu’élu », poursuit-il. Le conseiller communal ne voit rien d’extraordinaire dans le budget mais des travaux que tout gestionnaire en place doit réaliser.

 

     CPAS. Modifications budgétaires n°2 du service ordinaire et du service extraordinaire.

 

Le Président invite la Présidente du CPAS à présenter les modifications budgétaires pour l’exercice 2015. Le montant équilibré des dépenses et recettes s’élève à 504.245,49 €. Les modifications budgétaires présentent, au service ordinaire, des recettes en plus pour 44.079,03 €, des recettes en moins pour 14.198,45 €, des dépenses en plus pour 35.254,68 € et des dépenses en moins pour 8.374,10 €. Au niveau du service extraordinaire, les recettes et les dépenses diminuent respectivement de 714 €. Les modifications budgétaires impactent le budget communal à concurrence de 5.440,30 € et portent ainsi la dotation communale pour l’exercice 2015 à 187.840,30 €.

Les modifications budgétaires présentées s’expliquent par des ajustements de crédit en fonction des demandes d’aides et des besoins des services et l’impact de l’augmentation du traitement de la Directrice générale.

 

      CPAS. Budget 2016.

 

La Présidente du CPAS poursuit la séance du Conseil communal en présentant sa note de politique générale

«  Les missions d’un Centre d’Action Sociale sont définies dans loi organique et ont pour objectif d’offrir aux personnes en difficulté, l’aide et le soutien dont elles ont besoin. Notre rôle est de faire en sorte que la vie soit plus juste et plus digne pour chacun, quelles que soient sa situation et ses capacités. Ce qui nous amène à pratiquer une politique responsable en utilisant l’argent public de façon rigoureuse et optimale.

Nous souhaitons engager le CPAS prioritairement dans deux objectifs :

  1. Amener les gens à mieux connaitre le CPAS : ouverture du CPAS via la création par exemple d’un bulletin social, la publication dans le bulletin communal, des lettres d’information via toutes-boites, via la création de mouvements fédérateurs et lieux de rencontre entre personnes : carrefour des générations, souper des ainés, …
  2. Partant du constat d’une population vieillissante : veiller à rompre l’isolement des personnes âgées, répondre aux problèmes de garde-malades et des aidants proches, veiller au maintien à domicile et à la qualité de vie à domicile.

Les objectifs seront réalisés en fonction des moyens à notre disposition.

Le budget 2016 ne comporte pas de changements fondamentaux par rapport à 2015 adapté puisque la politique adoptée dans l’ensemble est celle de la continuité. Cependant, à noter, l’augmentation conséquente du RIS. La participation communale au déficit du CPAS en augmentation est de 198.468,17 €. Les prévisions chiffrées sont détaillées dans les différentes rubriques du budget.

 

Le Président du Conseil tient à remercier la Présidente du CPAS pour son investissement. Il poursuit son intervention «  Pour paraphraser Luc, je vous confirme que la Présidente du CPAS travaille et qu’elle a présenté, elle, une note de politique générale qui ressemble à quelque chose. Il y a enfin une direction donnée au CPAS. Cela change de son prédécesseur. »

Le budget ne suscitant pas de question, il est procédé au vote.

 

     Création d’un Groupe d’Action Locale Semois, Lesse et Houille. Statuts et représentation communale.

 

Lors de séances précédentes, le Conseil avait décidé de participer à la création d’un Groupe d’Action locale et d’approuver le Plan de Développement Stratégique.

Des statuts pour la création de l’Asbl « Groupe d’Action Locale Semois, Lesse & Houille » sont proposées au Conseil communal. Il y a lieu également de désigner trois représentants à l’Assemblée générale et un membre effectif et un membre suppléant au Conseil d’Administration.

Le Président propose de désigner MM Grofils et Vincent comme représentant pour le groupe UGS et M. Merny pour le groupe EPA. MM. Grofils et Vincent sont également proposés respectivement comme membres effectif et suppléant du Conseil d’administration.

DJB

Les commentaires sont fermés.