123456

Vœux du Bourgmestre et de la Directrice générale

noel 2.jpgVoici les discours et voeux du bourgmestre, Maxime Léonet,  et de  la directrice générale, Cécile Kiebooms, prononcés ce vendredi 6 janvier à la maison de village de Gembes. 

(recueilli par Daniel Jeanbaptiste)

 Coïncidence ou tendance mode, ils ont chacun invoquer  Walter Lippman, Jules Clarétie ou Albert Einstein ... était-ce pour prendre de la hauteur ou de la distance face aux sujets complexes abordés ou tout simplement pour s'éloigner  d'un ennuyeux jargon professionnel parfois trop technique  et permettre de détendre l'atmosphère ou marquer les esprits ?

voeux,blog daverdisse,sudprese

voeux,blog daverdisse,sudprese

Il est de coutume que la directrice générale fasse un discours le jour des vœux, et ce,  préalablement aux vœux communaux du bourgmestre.

Voici ce qu'ils ont dit :

voeux,blog daverdisse,sudpreseCK : "Chaque année, c’est la même chose. Préalablement à la rédaction de ce discours, se pose la question de ce qui peut ou doit être dit. L’année dernière, j’avais souhaité mettre à l’honneur deux pistes de réflexion, lesquelles sont restées, comme souvent les résolutions de début d’année, des vœux pieux.

Je me suis alors interrogée sur la nécessité de rédiger un tel discours et puis l’inspiration est venue à mon secours.

Comme d’habitude, je laisse le soin à Maxime de dresser la liste de ce qui été réalisé en 2016… car comme tous les ans, nous avons bien travaillé Cette année, j’axerai mon intervention sur la nécessité pour tout un chacun de respecter deux des principes fondamentaux du droit belge : le principe d’égalité et le principe de l’intérêt général. Ces principes sont d’autant plus importants que certains, à quelque titre que ce soit, en ce compris les services administratif, ouvrier, enseignant, extrascolaire, sociaux et bien d’autres mais également les conseillers communaux, pourraient se laisser conduire par une pression électoraliste, à prendre des décisions, des positions qui n’en sont pas.

Le principe d’égalité est sans doute la matrice de la plupart des principes généraux qui orientent l’action d’une administration comme la nôtre. Celui-ci, qui est contenu explicitement dans la Constitution, est non seulement un principe général mais plus encore un concept fondamental en droit. L’égalité suppose que tous les individus qui se trouvent dans une situation identique soit traité de la même manière sans que ne soit interdit l’instauration de régimes distincts lorsque les conditions sont différentes.

 L’intérêt général, quant à lui, se doit rester la finalité de l’acte administratif au sens large. Tout un chacun, à son niveau, dans les actes qu’il pose, ne peut que poursuivre que la satisfaction de l’intérêt général et non pas celle d’un intérêt particulier qu’il soit le sien, celui d’un membre de sa famille ou encore d’une vague connaissance.

 Certains se diront que les élections sont encore loin, que ce laïus aurait dû être pour les vœux prochains. Détrompez-vous. C’est aujourd’hui déjà que se posent les jalons pour demain N’oublions jamais que nous ne sommes là pour un temps déterminé, parfois long, parfois bref  mais pas indéfini.

J’en terminerai par deux citations d’Albert Einstein :

La première : « La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir » La seconde : « L’imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limitée alors que l’imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l’évolution » Que celles-ci vous inspirent pour l’année à venir et à tous et toutes, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2017, source de joie, de bonheur, de santé et sérénité."

voeux,blog daverdisse,sudprese


bourgmestre.jpgMesdames, Messieurs, en vos titres et qualités, Chers ami(e)s, 

Le Collège communal et moi-même sommes heureux de vous recevoir aujourd’hui dans cette maison de village à l’occasion de notre traditionnelle cérémonie des vœux du nouvel an. J’ose espérer que vous avez pu toutes et tous passer d’agréables réveillons entourés de l’affection de celles et ceux qui vous sont chers.

Avant d’aller plus loin, je tiens d’abord à remercier notre directrice générale pour un discours à son image, plein de retenue et de sagesse. Je tiens également à vous remercier toutes et tous d’avoir répondu par votre présence à cette invitation. Mais aussi, je remercie vivement toutes les personnes qui s’impliquent à quel que niveau que ce soit dans la vie de notre belle commune. Et cela dépasse largement le cercle de nos invités de ce soir.

 En effet, je souhaite mettre en avant et dire un grand MERCI à toute cette communauté de femmes et d’hommes qui unissent au quotidien leurs compétences, leurs savoir-faire et leurs talents au service de la commune de Daverdisse.

Vous toutes et tous, avez vos talents respectifs à mettre au service de notre collectivité avec bonheur et inspiration. Quant à nous, membres du Collège, nous ne pouvons que nous réjouir de la réussite de nos collaborations.

Et c’est donc avec un plaisir non dissimulé que nous vous accueillons  pour vous présenter nos traditionnels vœux. Que cette année 2017 puisse vous apporter à vous et à vos proches, le succès dans tout ce que vous entreprendrez ainsi que le Bonheur au quotidien.

 Mais au-delà de ces vœux traditionnels, permettez-moi aussi de vous remercier toutes et tous pour votre disponibilité et votre engagement, ferments d’une base solide et indispensable au bon fonctionnement de notre administration. Merci pour le dévouement que vous avez mis, cette année encore, à accomplir cette mission de service public  !

 Si la population et les seconds résidents de la commune de Daverdisse peuvent faire pleinement confiance à nos services, cela n’est pas uniquement dû à la détermination et au travail du Collège. C’est aussi et surtout à vous que nous le devons, que ce soit au niveau des services techniques (voiries et forêts) pour les nombreux travaux en cours de réalisation et la gestion quotidienne de nos bâtiments, au niveau de l’accueil extra-scolaire et des écoles pour la prise en charge si essentielle de nos enfants, au niveau du CPAS qui au quotidien se démène pour améliorer la situation des plus démunis et enfin au niveau du personnel de l’administration qui chacun dans son domaine se forme continuellement et contribue à faire vivre notre entité et à servir de manière exemplaire l’ensemble de la population.

 Très chers partenaires de la gestion de notre commune, nous ne soulignerons jamais assez le travail que vous réalisez au jour le jour pour le bien-être et le développement de notre entité! Le Collège est bien conscient que travailler dans une administration communale est difficile, et ce malgré les clichés qui ont encore la vie dure. Il faut reconnaître  que vous n’avez pas un patron, mais vous en avez +/- 1.500 ! Car, en tant que représentant du service public le plus proche du citoyen, chaque habitant se sent concerné par votre travail et nourrit des attentes légitimes à votre égard. Et c’est avec beaucoup de volonté, de minutie et de professionnalisme que vous accomplissez quotidiennement ce travail discret et laborieux.

Je dirai même plus qu’un travail, une mission indispensable qui, malheureusement, peut parfois sembler passer inaperçue. L’une des facettes de la notion de service (et nous sommes bien placés pour le savoir) est d’offrir beaucoup pour parfois recevoir peu en retour. Savoir l’accepter et l’assumer n’est pas donné à tout le monde.

Mais, bien qu’il puisse parfois passer inaperçu aux yeux de la population, croyez-moi, votre travail pour notre commune est néanmoins très apprécié. Il est vrai que l’on a trop souvent l’impression de n’entendre que des reproches. Sachez simplement que, dans nos métiers, le silence des administrés équivaut à un compliment et qu’au fond, ils comprennent bien que sans vous, rien ne serait possible.

 Pour ces raisons, il m’apparaît particulièrement important de vous réitérer, en ce début d’année, l’estime et la considération que l’ensemble du Collège communal vous porte et vous dire notre reconnaissance pour le travail et l’implication dont vous faites preuve.

Par ailleurs, c’est avec beaucoup de sincérité que je tiens à vous réitérer notre confiance. Car, comme on le sait, la confiance est, en effet, la première règle du vivre ensemble. C’est grâce à elle et à votre professionnalisme et malgré les incertitudes (financière, sociétale et identitaire, entre autres) que nous avons pu engranger au fil de ces quatre années des succès collectifs qui font notre fierté et suscitent quelques inévitables jalousies.

 2016 fut une fois de plus une année bien remplie qui aura connu l’aboutissement de projets importants pour le mieux vivre de nos concitoyens. Je n’en ferai pas ici la liste (n’en déplaise à notre directrice générale), ce n’est pas encore le moment de faire le bilan. Je n’en citerai que trois : la défense de notre programme de développement rural (qui nous ouvre la porte à d’importants subsides pour les 10 prochaines années), la poursuite de notre ambitieux programme de réfection et d’entretiens extraordinaires de voiries et la création d’une prime pour soutenir la scolarité des étudiants du secondaire et du supérieur, cette jeunesse étant l’avenir de la commune.

 

Je suis loin d’avoir été exhaustif, et laisse à chacun son propre regard sur les réalisations de l’année écoulée qui montrent à l’envie le dynamisme communicatif qui caractérise le Collège de Daverdisse. Toutes ces réalisations (et celles des années précédentes) ont permis d’améliorer le devenir de notre entité que nous souhaitons toutes et tous brillant et prospère.

A cet égard, qu’il me soit également permis de remercier mes collègues du Collège communal, ensemble nous construisons et portons nombre de dossiers, mais également les conseillers de l’opposition qui votent unanimement la toute grande majorité de nos dossiers. Dans ce contexte, j’espère que nous donnons tort à la célèbre phrase de Walter Lippman : « Quand tout le monde est du même avis, c’est que personne ne réfléchit beaucoup ».

 Très chers amis,

Au moment de clôturer ce discours, je me dois pour ne pas être en reste avec le discours de Cécile, d’inclure une seconde citation. Celle-ci est reprise d’un mail que j’ai reçu tout récemment et je souhaite qu’elle fasse réfléchir les esprits chagrins, heureusement peu présents dans cette salle :

"Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui: Ceux qui voudraient faire la même chose, Ceux qui font précisément le contraire, Et surtout la grande armée des gens beaucoup plus sévères, qui ne font rien!" Jules Clarétie, 1840-1913, auteur.

voeux, blog daverdisse, sudprese

Les commentaires sont fermés.