123456

blog daverdisse - Page 3

  • Parc à conteneurs fermé

    parc a conteneurs.jpg

    Le parc à conteneurs sera fermé 

     les 1er et 11 novembre 

     

    Votre parc à conteneur 

    061 58 70 07

    Problème de ramassage:

    063 42 00 32

    Conseils en gestion des déchets

    063 23 19 87

  • Haut-Fays : Quatre générations masculines dans la rue de Burnaifontaine...

    blog daverdisse, sudpresse, sudinfo, génération, photo 4 générations haut fays Léonard.jpg

    Christopher, Georges et Philippe Léonard entourent Aaron, le petit dernier de leur lignée. 

     

     

     

  • A vos agendas...

    Image associée

    Marché de Noël  à Haut-Fays

    9 et 10 décembre

    Réserver dès à présent votre stand

    à Daisy Goffar 0470/06 32 05 ou daisy.goffar@outlook.be

  • Rochefort ...au Centre culturel ce week-end

    Le samedi 21 octobre

    • 14h : « Du gravier dans les chaussures», pièce de Théâtre-Action par la section jeunesse de Luttes Solidarités Travail à Andenne. Suivi d’un échange avec le public.
    • De 18h à 20h : repas, pates gratinées maison au prix de 7€
    • 20h : deux spectacles

    L’impossible dressage des ramiers

    Une tombola pour gagner un emploi de rêve et une place dans la société ?

    Evelyne Bihay, Philippe Ducaté, Luc Frippiat, Laetitia Herman, Dominique Nocent, Laurent Quoibion, Jean-Marc Wiard vous révèlent les coulisses du jeu !

    Une création collective du Collectif Copeaux d’abord et une production des Equipes Populaires 

    ramiers.jpg

    suivi par

    Elément Terre

    Kathia Lemaire et Claudy Marion, Françoise Demande et Michel Leboutte, Natascha Köchli et Serge Peereboom, Jean Jacob  savent, eux, quand la terre est amoureuse, quand l’épi est mûr, quand il lui faut du repos, quand elle a besoin d’eau et de nourriture, de respiration,…                          Comme elle est vivante ! Venez l’entendre parler et chanter au fil des saisons

    Par la Compagnie Buissonnière et Les Carottes

     

    élément terre.jpg

    Le dimanche 22 octobre

    • 11h30 : « Rencard des possibles»: l’occasion sera donnée aux associations qui travaillent à recréer du lien, à porter des changements, petits et grands, de se présenter les unes aux autres et au public.
    • 13h : auberge espagnole ouverte à tous
    • 15h « Qu’elle qu’en soit l’issue !»

      issue.jpg

    L'histoire de la solidarité revisitée à travers des chants magnifiquement interprétés par des comédiens pétillants et un musicien live, des marionnettes déjantées qui se moquent de tous les petits travers de nos dirigeants et de nous-mêmes, en touchant nos petits égoïsmes quotidiens, qui nous éloignent petit à petit de l’essentiel et des autres.. C’est avec l’envie furieuse de se mettre en mouvement, que l’on sortira réjoui et réconforté de ce spectacle, accessible à tous. Un spectacle qui délivre un beau message d'espoir qui dit que nous ne sommes pas tout seuls à vouloir changer le monde ! Et dont on sort ... en chantant autant qu’enchantés!

    Prix : Adulte : 14€ ou 11CC / Senior : 12 € ou 11CC / Abonné : 11€ / -26 ans et demandeur d’emploi : 7€ ou 6CC

     

    Infos et réservations : 084/22 13 16

  • 17 octobre... Journée mondiale du refus de la misère

    refus-misere.gif

    La Journée Mondiale du Refus de la Misère est célébrée chaque 17 Octobre. Née de l’initiative du père Joseph Wresinski et de celle de plusieurs milliers de personnes de tous milieux qui se sont rassemblées sur le Parvis des Droits de l’Homme à Paris en 1987, cette journée est officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1992.

    Pourquoi une Journée mondiale du refus de la misère ?

    Pour faire entendre la voix des plus démunisFaire entendre ceux qui sont habituellement réduits à leurs difficultés, voire en sont jugés responsables. "C’est notre journée. On peut exprimer ce que l’on a dans le cœur sans honte, sans gêne", dit une participante. La Journée mondiale du refus de la misère leur donne la parole, sur les conditions indignes qu’elles vivent, sur leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations. On ne peut vaincre la misère qu’avec les premiers concernés.

    Pour mobiliser citoyens et responsables publics La misère est une violation des droits humains fondamentaux, elle n’est pas fatale, et peut être combattue et vaincue comme l’ont été l’esclavage et l’apartheid. En France en particulier, elle invite à comprendre comment chacun, là où il est, peut agir.

    Un point d’appui pour une lutte de fond contre la misère ATD Quart Monde, à l’origine de cette journée, souhaite que les initiatives inspirées du message inscrit sur la Dalle du refus de la misère se multiplient de toutes parts à l’initiative d’associations, d’élus, de citoyens. ATD Quart Monde s’investit pour donner avec d’autres un écho particulier à cette journée, en l’honneur des personnes victimes de la misère, et pour une mobilisation de tous les défenseurs des droits de l’homme. Avec cette éthique, le 17 octobre est un point d’appui pour une dynamique du refus de la misère toute l’année.

    Un message qui rassemble très largement Sur le Parvis des droits de l’homme et des libertés, Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde inaugure une dalle où figure cette inscription : « Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de l’homme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de l’ignorance et de la violence. Ils ont affirmé leur conviction que la misère n’est pas fatale. Ils ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire.

    "Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. » 

    arton21.jpg    Joseph Wresinski

    plus d'infos : http://refuserlamisere.org