123456

daverdisse - Page 2

  • Spectacle de fin d'année de l'Atelier Théâtre de Daverdisse

    Le samedi 21 mai 2016 à 19h au Centre Touristique de Daverdisse 2016 theatre 1.jpg

    "Y en a marre!"

    à l'aube de l'adolescence, les jeunes remettent en cause l'autorité de leurs parents.

    Une création originale des enfants de l'atelier théâtre, sous la direction de Gwendoline Vuillaume, animatrice.

    Ils ont entre 8 et 12 ans, une imagination débordante et beaucoup de talent.

    theatre 2016 2.JPG

    Venez nombreux soutenir nos jeunes vedettes!

    PAF: 3€/adulte, gratuit pour les moins de 12 ans.

    Réservation obligatoire.

    Contact: info@daverdisse-tourisme.be - 084/31.59.92

     

  • Conseil communal de Daverdisse

     

    bourgmestre.pngLuc Daron souhaite revenir sur le procès-verbal et plus particulièrement le mot du bourgmestre qu’il reprend : « Je pense qu’après une soirée comme celle-ci, plus personne ne pourra émettre de doute sur le volume de travail des services communaux et le nombre de projets mis en place par notre majorité ».

    M Daron ne pense pas premièrement qu’on puisse mettre en doute le travail réalisé par le personnel communal tant ouvrier qu’administratif sous la houlette de Cécile, la Directrice générale. Il estime pour sa part que le personnel communal n’a pas attendu le 4 décembre 2012 pour travailler.

    Ensuite, Luc Daron revient sur le nombre de projets mis en place. Il rappelle qu’il s’agit du rôle du Collège communal d’amender des projets. « C’est simplement votre, notre travail en tant qu’élu », poursuit-il. Le conseiller communal ne voit rien d’extraordinaire dans le budget mais des travaux que tout gestionnaire en place doit réaliser.

     

         CPAS. Modifications budgétaires n°2 du service ordinaire et du service extraordinaire.

     

    Le Président invite la Présidente du CPAS à présenter les modifications budgétaires pour l’exercice 2015. Le montant équilibré des dépenses et recettes s’élève à 504.245,49 €. Les modifications budgétaires présentent, au service ordinaire, des recettes en plus pour 44.079,03 €, des recettes en moins pour 14.198,45 €, des dépenses en plus pour 35.254,68 € et des dépenses en moins pour 8.374,10 €. Au niveau du service extraordinaire, les recettes et les dépenses diminuent respectivement de 714 €. Les modifications budgétaires impactent le budget communal à concurrence de 5.440,30 € et portent ainsi la dotation communale pour l’exercice 2015 à 187.840,30 €.

    Les modifications budgétaires présentées s’expliquent par des ajustements de crédit en fonction des demandes d’aides et des besoins des services et l’impact de l’augmentation du traitement de la Directrice générale.

     

          CPAS. Budget 2016.

     

    La Présidente du CPAS poursuit la séance du Conseil communal en présentant sa note de politique générale

    «  Les missions d’un Centre d’Action Sociale sont définies dans loi organique et ont pour objectif d’offrir aux personnes en difficulté, l’aide et le soutien dont elles ont besoin. Notre rôle est de faire en sorte que la vie soit plus juste et plus digne pour chacun, quelles que soient sa situation et ses capacités. Ce qui nous amène à pratiquer une politique responsable en utilisant l’argent public de façon rigoureuse et optimale.

    Nous souhaitons engager le CPAS prioritairement dans deux objectifs :

    1. Amener les gens à mieux connaitre le CPAS : ouverture du CPAS via la création par exemple d’un bulletin social, la publication dans le bulletin communal, des lettres d’information via toutes-boites, via la création de mouvements fédérateurs et lieux de rencontre entre personnes : carrefour des générations, souper des ainés, …
    2. Partant du constat d’une population vieillissante : veiller à rompre l’isolement des personnes âgées, répondre aux problèmes de garde-malades et des aidants proches, veiller au maintien à domicile et à la qualité de vie à domicile.

    Les objectifs seront réalisés en fonction des moyens à notre disposition.

    Le budget 2016 ne comporte pas de changements fondamentaux par rapport à 2015 adapté puisque la politique adoptée dans l’ensemble est celle de la continuité. Cependant, à noter, l’augmentation conséquente du RIS. La participation communale au déficit du CPAS en augmentation est de 198.468,17 €. Les prévisions chiffrées sont détaillées dans les différentes rubriques du budget.

     

    Le Président du Conseil tient à remercier la Présidente du CPAS pour son investissement. Il poursuit son intervention «  Pour paraphraser Luc, je vous confirme que la Présidente du CPAS travaille et qu’elle a présenté, elle, une note de politique générale qui ressemble à quelque chose. Il y a enfin une direction donnée au CPAS. Cela change de son prédécesseur. »

    Le budget ne suscitant pas de question, il est procédé au vote.

     

         Création d’un Groupe d’Action Locale Semois, Lesse et Houille. Statuts et représentation communale.

     

    Lors de séances précédentes, le Conseil avait décidé de participer à la création d’un Groupe d’Action locale et d’approuver le Plan de Développement Stratégique.

    Des statuts pour la création de l’Asbl « Groupe d’Action Locale Semois, Lesse & Houille » sont proposées au Conseil communal. Il y a lieu également de désigner trois représentants à l’Assemblée générale et un membre effectif et un membre suppléant au Conseil d’Administration.

    Le Président propose de désigner MM Grofils et Vincent comme représentant pour le groupe UGS et M. Merny pour le groupe EPA. MM. Grofils et Vincent sont également proposés respectivement comme membres effectif et suppléant du Conseil d’administration.

    DJB

  • Exposition didactique sur les mustélidés

     

    images.jpg

     

    Au Centre Touristique de Daverdisse

    du 14 février au 22 mars 2015

    Les mustélidés sont une famille de mammifères de l'ordre des carnivores. Bien représentés chez nous mais peu connus, ils sont rarement observés car ils sont discrets et pour la plupart nocturnes. 

    56 espèces de mustélidés sont réparties à travers le monde.

    Chez nous vivent le blaireau, la loutre,  la martre, la fouine, le putois, le vison,  l'hermine et la belette. Tantôt nuisibles, tantôt utiles, introduits et invasifs pour certains, en danger critique d'extinction au niveau mondial pour d'autres, ils sont pour la plupart mal-aimés.

    Nous souhaitons, à travers cette exposition didactique, lever le voile sur cette branche de notre faune souvent ignorée qu'est la famille des mustélidés. 

    L'expo est ouverte du mardi au samedi inclus de 9h à 16h30. 

    La priorité est donnée aux écoles durant les horaires scolaires. 430 enfants de 9 écoles primaires de la région ont déjà réservé leurs visites guidées scolaires gratuites.

    Le grand public pourra visiter l'exposition librement et gratuitement le mercredi après-midi et le we. Possibilité de visites le dimanche et le lundi, dans le mesure du possible et sur demande.

    Contact: Francine Stalmans, Stéphanie Piron - 084/31.59.92 -0474/428.305 - info@daverdisse-tourisme.be - www.daverdisse-tourisme.be

    Une organisation du Syndicat d'Initiative de Daverdisse asbl, en collaboration avec le Centre touristique de Daverdisse asbl, avec le soutien du Ministre Wallon de l’Environnement, de la FTLB, du CGT, et de la Maison du Tourisme du Pays de la Haute-Lesse.

     

    must.png

     

     

     

  • Daverdisse : spectacle annuel de l'atelier théâtre

    blog daverdisse, théâtre, atelier, daverdisseLes enfants de l'atelier théâtre de Daverdisse vous présentent...

    Fais-moi une place

    Mise en scène et animation de l'atelier : Gwendoline Vuillaume

    '' Suite à la construction d'une route, les animaux de la forêt de Daverdisse sont chassés de leur domicile. Ils se refugient dans une cabane abandonnée... Mais vont-ils y trouver la tranquillité ???''

    ***************************************************************

    Le samedi 14 février 2015 à 19h

    au Centre Touristique (Allée des Marronniers,1)

    Entrée :3€ - gratuit pour les moins de 12 ans

    Infos et réservations au 0498 17 24 67

    ***************************************************************

  • Théâtre-action : "L'impossible dressage des ramiers"

     Après 16 représentations de "La révolution des rhubarbes", les Copeaux d'abord nous reviennent encore plus indomptables que jamais!

    Les rhubarbes étaient leurs armes, les ramiers seront leurs voix.
    En ces temps chahutés où le travail est mis à toutes les sauces médiatiques, leur nouvelle création,
    "L'impossible dressage des ramiers" ,vous interpellera certainement !

    Ne manquez pas la première le samedi 24 janvier à 20h

    au Centre Culturel de Rochefort !

    théâtre-action E-Pop.JPG

     

  • Daverdisse: Vsite du Père Noël

    Samedi 20/12 et Dimanche 21/12

    au Centre Touristique de Daverdisse

    gif pere noel.jpg

    Père Noël et ses lutins arriveront en calèche à 13h45 les poches chargées de bonbons. Ils assisteront aux spectacles avec les enfants.

    Après le spectacle, possibilité pour les enfants de faire un tour               sur l'attelage autour de Daverdisse.

    PAF : 1€/pers.

    cloches.jpg

    Les enfants doivent être accompagnés d'un adulte

    SI de Daverdisse 084/31 59 92 info@daverdisse-tourisme.be

  • Conseil communal du 5 novembre 2014

     

    blog derdisse,conseil,communal,daverdisseLes conseillers Luc Daron et Jean-Luc Merny étaient absents au conseil.

     

    PROBLEMES DE SECURITE DANS NOS VILLAGES

    En début de séance, le Bourgmestre a parlé de l’étude menée par l’IBSR dans le cadre des problèmes de sécurité à Daverdisse en juillet 1998 :

     

    Commentaires du bourgmestre Maxime Léonet :

    « Suite à la séance du 30 septembre, contact a été pris avec Sophie Orban pour disposer d’une copie dudit rapport. Cette étude ne concernait pas le village de Haut-Fays où étaient prévus les travaux de la route nationale. A Gembes, il avait été pointé le carrefour à proximité du Cercle St Gérard et la partie devant l’école. L’étude préconisait un aménagement de teinte et texture différente du reste de la chaussée. Pour les entrées d’agglomération, la commune était invitée à réaliser une matérialisation au sol de l’entrée en agglomération et ce, à chaque entrée de l’entité. Au carrefour devant le Cercle, il était proposé d’envisager de resserrer les espaces en réalisant une avancée en oreille. L’IBSR proposait même que les différents aménagements préconisés soient réalisés à l’essai ou dans une première étape par marquages et éléments amovibles. » … « Pour le village de Porcheresse, un projet était porté par la CLDR pour l’aménagement du centre près de l’église. Pour la rue du Chenai, l’IBSR conseillait un effet de porte identique à celui de Gembes, lequel pouvait éventuellement être accompagné d’un îlot central. Pour toutes les zones de pente importante, l’institut a déconseillé la création d’éléments de ralentissements surélevés sur la chaussée tels que des ralentisseurs de trafic. Ils ont plusieurs inconvénients :

     

    - Ils retiennent les eaux et provoquent des plaques de glace en hiver

     

    - Ils ressemblent à des tremplins

     

    - Ils sont difficilement franchissables par les tracteurs agricoles

     

    - Ils seraient placés sur un axe de pénétration de l’entité, ce qui est déconseillé par le législateur

     

    - Ils n’amènent un ralentissement effectif que sur une distance de 80 mètres, avec les coups de freins et les accélérations en amont et en aval

     

    - Ils provoquent des nuisances sonores

     

    De plus, dans le cadre de l’aménagement d’éléments surélevés, ils devront obligatoirement être accompagnés d’un élément d’éclairage public afin d’en assurer la visibilité tout en tenant compte par ailleurs que tout aménagement retenu doit être rendu visible de jour comme de nuit par l’ajout de peinture blanche réfléchissante, de catadioptres.

     

    La conclusion du bourgmestre  : « l’IBSR propose les mêmes aménagements que ceux proposés par le Collège et aux mêmes endroits. Les éléments abondent dans le sens de la politique du Collège que ce soit au niveau de l’esthétisme, de la réduction de voirie, des essais ou de la problématique du déneigement. Nous avons eu raison sur toute la ligne et vous avez perdu 16 ans et surtout une grosse occasion de vous taire. »

     

    LES FABRIQUES D’EGLISES

     

    La  FE de Gembes affiche une intervention commune prévue de 7.977,6€. Le compte 2013 de la même fabrique est en boni de 347,43€ Avis favorable.

     

    Les modifications budgétaires N°2 montrent un service ordinaire en boni de 1.907.304,65€  et un service extraordinaire avec un boni de 30.899,62€ de dépenses en plus.

     

    En finances communales, 50.000€ avaient été commandés auprès de Belfius Banque pour acheter une camionnette. L’aménagement de son intérieur a été réalisé sur fonds propres. Les conseillers ont avalisé la réaffectation du solde sur un autre véhicule.

     

    TAXE SUR LES IMMONDICES

     

    Le taux de couverture des immondices doit être de 95% en 2015, sans excéder 110%. Les conseillers ont décidé de répercuter 100% sans toucher à la partie forfaitaire.

     

    Personne seule, 71€. Ménages constitués de 2 personnes et plus, 111€. Familles monoparentales avec enfants à charge,91€. Seconds résidents, 111€.Les autres (gîtes, commerces, hôtels, camps de vacances,…), 111€.

     

    Partie variable :

    Au delà du nombre de ramassages gratuits, 0,5€ par ramassage.

    Au delà du nombre défini de kgs récoltés, soit 0,28€/kg.

    Au sujet des familles avec enfants de moins de 3 ans au 1er janvier,52 kgs (concernant les langes enfants) seront déduits.

     

    LE BUDGET 2015

    Intervieuw du bourgmestre : 

    Comment se porte le budget 2015 ? 

    Le service ordinaire présente des recettes pour 5.041.265,82 € et des dépenses pour 3.584.724,09 €. Le boni s’élève ainsi à 1.456.541,73 € alors que l’année dernière le boni du budget initial approuvé par les autorités de tutelle s’élevait à 1.166.614,25 €.

     

    Un budget en équilibre ?

    Le Collège a voulu respecter le prescrit de la circulaire budgétaire, à savoir présenter un budget à l’équilibre ou en boni afin de ne pas pénaliser le service extraordinaire. Des reprises pour provisions sont ainsi prévues pour les travaux de reboisement ou encore l’entretien de voiries forestières. Les recettes de service ordinaire présent peu d’évolution.

     

    Et à l’extraordinaire ?

    Le service extraordinaire présente des recettes pour 1.633.874,79 € et des dépenses pour 1.633.874,79 €. Les investissements envisagés pour l’année 2015 tentent autant que faire se peut à s’inscrire dans les lignées de la circulaire budgétaire sachant par ailleurs que le montant des emprunts nouveau de 180 €/habitant est difficilement respectable.

     

    Qu’avez-vous retenu en investissements ?

    Les investissements principaux suivants sont au budget :

    - L’aménagement des installations du club de football

    - Le remplacement de la toiture de l’église de Porcheresse

    - La mise en conformité de certains bâtiments communaux

    - La réalisation d’un audit énergétique et des travaux d’isolation

    - Des travaux d’entretien extraordinaire de voiries, y compris l’Ancien Chemin de Wellin en fonction des contraintes du PIC

    - Les diverses acquisitions de matériel afin de permettre aux services de fonctionner. 

    - L’aménagement de la cour de l’extrascolaire suite aux remarques de l’ONE

    - L’aménagement d’un jeu de pétanque au Centre touristique

    - L’équipement du nouveau hall de voirie

    - L’entretien de voiries forestières 

    - L’isolation acoustique de la maison de village de Porcheresse

    - La réparation des vitraux à l’église de Haut-Fay 

    - Le remplacement des grilles des cimetières »

     

    Les subsides et dotations

    DOTATIONS

    La dotation à la zone de police est de 119.022€

    L’intervention de Daverdisse pour Les pompiers est de 76.902€ 

    SUBSIDES

    A la maison du tourisme du pays de la haute Lesse : 20.535€

    Au centre touristique : 15.000€ 

    Au syndicat d’initiative : 6.000€

    Au Royal Haut Fays Sport : 2.500€

    A la maison de la culture de Marche en Famenne : 6.354€ 

    L’harmonie Royale de haut fays : 3000€ au lieu de 3750€

    Question au bourgmestre : Pourquoi avoir sanctionné l’harmonie ?

    « Au niveau des subsides, le conseiller Lezin nous a interrogés sur le montant alloué à l’Harmonie et a demandé si ces derniers avaient sollicité un subside moindre. J’ai répondu par la négative et invité l’Echevine en charge des cérémonies publiques à donner suite à la demande du conseiller.

    Mme Grégoire a rappelé aux conseillers communaux l’absence remarquée de l’Harmonie à la cérémonie du 21 juillet. Une invitation avait bien été adressée au Président par l’administration. Dès lors que l’Harmonie ne remplit pas des obligations de participation aux cérémonies patriotiques, il a été décidé de réduire le montant du subside qui lui est octroyé. La sanction a été votée tant par les conseillers de la majorité que ceux de la minorité. »

    PROGRAMME LEADER

    Participation à un groupe d’action  locale.

    L’ensemble des communes de l’association de ce projet ont émis un accord de principe pour leurs candidatures à un GAL, tout comme la commune de Daverdisse 

    L’objet de ce groupe d’action est d’inciter et d’aider les acteurs locaux des zones rurales à réfléchir et à agir sur le potentiel du territoire concerné. Il vise aussi à renforcer une dynamique territoriale locale. Réaliser des actions et des projets innovants en matière de tourisme, de culture, d’environnement, d’emploi, d’agriculture et d’énergie répondant aux besoins du territoire.

     

    Dans le cadre de l’association de projet « Lesse et Semois » le projet GAL parait plus cohérent vu la proximité de la Semois.

     

    PROTEGER LA PLAINE DE JEU ET LES ENFANTS

    Une clôture sera réalisée à la plaine de jeux de Haut Fays étant donné qu’elle est souvent l’objet de vandalisme. Il a aussi été demandé au football proche de la plaine de jeux, de ne plus recourir aux bouteilles en verre, ce qu’ils ont accepté. Malgré cela, des dessous de verre sont encore retrouvé dans la plaine. Il a donc été décidé de clôturer la plaine de jeux pour la sécurité des enfants.

     

    ACHAT DE DEUX DEBROUSSAILLEUSES

    Deux débroussailleuses  demandées par le chef de service des travaux ont été achetées pour le service voirie. Le marché a été attribué à la SPRL Dujardin et fils le 7 octobre dernier.

    Daniel Jeanbaptiste

     

     

  • Conseil communal de Daverdisse

    bourgmestre.pngSéance publique du 4 novembre 2014 20h à  la maison communale , Grand'Place,1 à Haut-Fays.

    1. Fabrique d'Eglise de Gembes. Budget 2014.Visa

    2. Fabrique d'Eglise de Gembes. Compte 2014.Visa

    3. Finances communales. Modifications budgétaires n°2 du service ordinaire et du service extraordinaire. Décision

    4. Finances communales. Réaffectation d'emprunt. Décision.

    5. Finances communales. Taxes sur l'enlèvement des immondices. Arrêt

    6. Finances communales. Budget 2015. Décision.

        6.1 Budget 2015

        6.2 Dotation de la zone de Police Semois et Lesse

        6.3 Subside et subventions.

    7. Association de projet "Lesse et Semois" Participation à un Groupe d'Action locale dans le cadre du programme LEADER. Décision.

    8. Sports et jeux. Fourniture et livraison de matériel pour la réalisation de clôture à la plaine de jeux de Haut-Fays. Ratification.

    9. Matériel communal. Acquisition de matériel pour le service voirie. Décision.

    10. AIVE Secteur Valorisation et Propreté. Assemblée générale. Décision.

    11. IMIO. Assemblées générales ordinaire et extraordinaire. Décision.

  • Ki cé cé où ? découvert !

     logo.JPGAfin de vous faire visiter Daverdisse et ses villages… je vous propose  un petit jeu à l’instar de celui de Claude, ma collègue du blog de Saint-Hubert.

    Parce que nos villages ont  tous  une belle histoire à raconter… je vous suggère de partir à leur rencontre en  empruntant les sentiers de la mémoire,  de la découverte et peut-être de l'agrément...  A partir d’une photo publiée sur ce blog, je vous invite à essayer de localiser le lieu concerné par celle-ci.

      Félicitations à vous qui avez reconnu le joli bégonia qui fleurit aux pieds de Notre-Dame de Lourdes à Daverdisse ! 

    DSC07344.JPG

    Voici ce que nous en dit le Centre touristique...

    Grotte Notre-Dame-de-Lourdes

    Écrit par Francine Stalmans   

    C’est à l’initiative de l’abbé Siot que la Grotte dédiée à ND de Lourdes a été érigée en 1903. 

    C’est entre le Ry Dinnan, petit ruisseau tranquille dont le cours s'achève dans la Lesse, et le calvaire boisé que se niche la magnifique grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes.  

    Loin de la route, dans un cadre de verdure dont le silence est seulement troublé par le chant des oiseaux et le murmure du ruisseau, l’endroit est particulièrement propice au recueillement et à la réflexion.

    Le projet de construction de la grotte fut conçu au début du siècle dernier, à Lourdes même, par quelques pieux pèlerins de Daverdisse.  Tous les habitants de Daverdisse ne pouvaient se rendre à  Lourdes, le voyage  en ce début du 20e siècle était long et difficile mais aussi coûteux. 

    L’œuvre de tout un village

    Chose touchante, une fois l’idée répandue, presque tous les habitants ont contribué à la construction de la grotte soit par des dons soit par leur travail.

    C’était donc une œuvre paroissiale qui atteste de la générosité et de la piété des Daverdissois envers Notre-Dame Lourdes.  La construction de la grotte se situe entre les apparitions de Lourdes qui datent du 11 février 1858 et les apparitions de Beauraing datant de 29 novembre 1932.

    Lors de l’inauguration, le 8 septembre 1903, jour de la fête de la Nativité de la Vierge, le prix de tant d’efforts, de dévouement et de sacrifice est récompensé.

    L’abbé Siot, curé de Daverdisse de 1897 à 1913, était au comble du bonheur : avec ses paroissiens qui l’ont si généreusement secondé, il se réjouit d’être au couronnement de tant de communs d’efforts.  

    L’inauguration

    Ce jour-là, une belle journée de fin d’été s’annonce.  Partout dans le village règne une animation fébrile : ici, on monte des arcs de triomphe ; là, on plante des arbustes, que relient entre eux des guirlandes multicolores confectionnées avec un art délicat durant les longues veillées d’hiver par les mains habiles des jeunes filles de la paroisse.

    A trois heures précises, les cloches se mettent à sonner annonçant le début de la cérémonie.  Une foule nombreuse : des villageois et des étrangers se pressent dans l’église devenue trop petite. C’est le silence, le recueillement.

    Le Magnificat des fillettes

    Puis, l’orgue emplit l’église de ses sons harmonieux.  La procession commence. La chorale Saint-Grégoire de Daverdisse entonne les chants sacrés tout au long du parcours, jusqu’à la grotte.

    Entre les chants, les pèlerins récitent le chapelet avec ferveur et chose étonnante, les hommes aussi bien que les femmes participent à haute voix à la prière.  Dans le cortège on remarque de nombreuses religieuses des villages voisins, les petites filles, toutes de blancs vêtues, le curé de Wellin, l’abbé Baré venu rehausser la cérémonie de son éloquente parole.

    Dès la grotte bénie, un chœur de fillettes, vêtues à l’instar de Bernadette, du blanc capulet béarnais, entonnent le Magnificat.

    Pèlerinage après le 8 septembre

    Depuis l’inauguration, tous les ans, le 8 septembre exactement avait lieu le pèlerinage à la grotte Notre-Dame Lourdes. 

    Les jeunes gens préparaient les arcs de triomphe.  Ceux-ci étaient fabriqués avec des branches de sapin, de la bruyère ou des épis de blé, les jeunes filles confectionnaient de magnifiques roses en papier et des guirlandes.

    Après la procession et la messe, l’après-midi, c’était la fête.  On dégustait les délicieuses tartes que les villageoises avaient préparées avec les fruits du jardin.  La tasse de café et le péket venaient relever le goût des gâteaux.

    Au fil du temps et des changements sociaux, la disparition de nombreux agriculteurs, le travail règlementé, la semaine des cinq jours ont fait que la date de 8 septembre n’est plus maintenue.

    La messe à la grotte a lieu le premier dimanche qui suit le 8 septembre. Si les fidèles partent toujours de l’église pour se rendre à la grotte en priant, il n’y a plus d’arcs ne de fleurs, plus de petites filles en robes blanches et lisérés d’or, on ne porte plus la vierge jusqu’à la grotte, il n’y a plus ou peu d’étrangers qui participent, plus de tartes ni de café.

    Processions, rogations, marches et pèlerinages faisaient parties, autrefois, de la vie quotidienne de nos villes et de nos campagnes.  Menacées par l’évolution des mentalités, ces traditions ont tendance à disparaître.

  • Ki cé cé où ? ... découvert !

    Alogo.JPGfin de vous faire visiter Daverdisse et ses villages… je vous propose  un petit jeu à l’instar de celui de Claude, ma collègue du blog de Saint-Hubert.

    Parce que nos villages ont  tous  une belle histoire à raconter… je vous suggère de partir à leur rencontre en  empruntant les sentiers de la mémoire,  de la découverte et peut-être de l'agrément...  A partir d’une photo publiée sur ce blog, je vous invite à essayer de localiser le lieu concerné par celle-ci.

      Félicitations à Luc, qui a immédiatement reconnu ce endroit à Daversisse et y a même ajouté un commentaire "historique" pour notre commune. Merci Luc.

    R banc Dav.JPG

    Mais oui, ce petit coin tranquille existe bien ! Il se trouve à côté de la fontaine Bert à Daverdisse(énigme du 7 août 2014). Un banc où on papote, un banc où on tricote , où on se bécote...!?! un banc qui permet aux habitants et aux passants de s’arrêter,  de bavarder ... 

    A mardi, pour une autre photo à reconnaître !