123456

épiphanie

  • Vous avez dit "Epiphanie" ?

    L'Épiphanie : une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et recevant la visite et l'hommage des rois mages. Elle a lieu le 6 janvier. En Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier. Cette année ce 4 janvier.  
     Ce jour-là, on mange aussi la galette des rois, un gâteau contenant une galette des rois.pngfève qui rendrait « roi » quiconque la trouverait dans sa part de galette.

     

    Pour en savoir plus sur les origines de cette fête...   de la lumière :

    À l'origine, L'Épiphanie, fait partie du cycle de Noël et tire son fond et son sens des célébrations païennes de la Lumière. En effet, Noël, avant d'être un jour, est d'abord un cycle :
    Celui-ci atteint son apogée au jour marquant le solstice d'hiver, le 22 décembre. Cette nuit du solstice — la plus longue de l'année — annonce le rallongement des jours et — par extension — la renaissance de la Lumière censée être à l'origine de toutes choses. Puis la célébration se prolonge après le 25 décembre durant un nombre de jours hautement symbolique : 12 jours et 12 nuits.
    Le nombre 12 représentant entre autres la Totalité (12 mois, 12 heures, 12 dieux olympiens, 12 tribus d'Israël, 12 apôtres, etc.)
    Le cycle prend fin le 6 janvier. C'est à ce moment que les jours commencent à s'allonger de façon sensible, que la promesse de la nuit solsticiale est tenue. On célèbre alors l'Épiphanie, la manifestation de la Lumière. Par sa forme ronde et sa couleur dorée, la galette symbolise le soleil. Il est à noter également que c'est ce jour (en tout cas son équivalent, car le calendrier alors en vigueur — le calendrier julien — diffère du nôtre) qu'avait lieu sous la Rome antique la fête des 12 Dieux épiphanes (autrement dit les 12 Olympiens).

    Dans l'Eglise latine... cette fête célèbre la visite et l'adoration de l'enfant Jésus par les «mages», relatée dans l'Évangile selon Matthieu. Bien que larois mages.jpg Bible ne donne pas leur nombre et ne parle que de «savants venus d'Orient», la Tradition a fait qu'ils sont habituellement appelés les trois Rois mages et sont nommés respectivement : Gaspard, Melchior et Balthazar, nom dont les initiales reprennent celles de la bénédiction : « Christus Mansionem Benedicat », « que le Christ bénisse la demeure ».

    blog daverdisse, épiphanie, rois

     

  • Fête de l’Epiphanie ! croyance ? tradition ? ou simple gourmandise ?

      

    Une origine biblique…

    Le terme "épiphanie" est issu du grec et signifie "apparition".                                                                

    Célébrée le 6 janvier, cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages.
    Ce jour est aussi celui du premier miracle des noces de Cana et avant tout la date de baptême du Christ.

              …entrée dans les traditions 

    Mais comme cette journée n'est pas fériée, pour mieux en profiter il a été décidé de le fêter le 1er  dimanche de janvier et on commémore la visite des trois rois mages, Melchior, Gaspard et Balthazar venus porter des présents à l'enfant Jésus : de la myrrhe, de l’encens et de l’or.

                            devenue une coutume qui ravit nos papilles !

    Aujourd’hui, la tradition veut que pour le "Jour des rois", on partage un gâteau appelé galette. Selon la région, il s’agit soit d’un gâteau feuilleté soit d’un gâteau brioché.

    Dans cette galette, il y a une fève cachée et celui ou celle qui la trouve devient roi ou reine.                              

    La coutume veut  aussi que le plus jeune de la famille se glisse sous la table pour désigner qui aura quelle part. Ainsi, personne ne peut tricher.                                                                                                                   

    On pose une couronne sur la tête du roi qui doit alors choisir sa reine (ou le contraire).

    Dans certaines familles, on laisse de côté la "part du pauvre" ou celle du "Bon Dieu", offerte le plus souvent au visiteur imprévu…

    ++++++++++++++++++++++++

     

    ....et de la théorie à la pratique … voici quelques recettes

    La galette traditionnelle à la frangipane


    Préparation : 20 min
    Cuisson : 25 minutes

    Ingrédients :
    -  2 pâtes feuilletées toutes prêtes
    -  150 g de poudre d'amandes
    -  100 g de sucre fin
    -  2 œufs
    -  75 g de beurre mou
    -  1 jaune d'oeuf pour dorer la pâte
    -  et 1 jolie fève !

    Préparation :

     

     

    Placez une pâte feuilletée dans un moule à tarte et piquez la pâte à l'aide d'une fourchette.

     

    ans un saladier, mélangez la poudre d'amandes, le sucre, les 2 œufs et le beurre mou.

    Etalez la pâte obtenue dans le moule à tarte.
    Déposez la fève, mais pas au milieu, sinon en coupant les parts vous êtes sûrs de la découvrir !
    Recouvrez avec la 2ème pâte feuilletée, en collant bien les bords.
    Avec la pointe d'un couteau, dessinez de petits motifs (une spirale, des quadrillages),mais sans percer la pâte !

    Puis badigeonnez avec le jaune d'oeuf.
    Enfournez pendant 20 à 30 min à 200°C (thermostat 6-7).

    Vérifiez régulièrement la cuisson !

    Une bonne alternative pour qui n'aime pas la frangipane, 

     la galette aux pommes, facile et exquise.

    Préparation : 20 min
    Cuisson : 30 minutes

    Ingrédients :
    -  2 pâtes feuilletées toutes prêtes
    -  4 pommes golden (bien mûres)
    -  150 g de sucre
    -  2 cuillères à café de cannelle
    -  2 œufs
    -  1 jaune d'oeuf pour dorer la pâte
    - et 1 jolie fève !

     

    Préparation :

    Placez une pâte feuilletée dans un moule à tarte et piquez la pâte à l'aide d'une fourchette.      Epluchez les pommes, coupez-les en morceaux et enlevez le trognon. Puis coupez les pommes en fines lamelles. Saupoudrez le sucre et la cannelle et laissez poser quelques minutes.
    Répartissez les pommes sur la pâte.
    Déposez la fève, mais pas au milieu, sinon en coupant les parts vous êtes sûr de la découvrir !
    Recouvrez avec la 2ème pâte feuilletée, en collant bien les bords.
    Avec la pointe d'un couteau, dessinez de petits motifs (une spirale, des quadrillages), mais sans percer la pâte ! Puis badigeonnez avec le jaune d'oeuf.
    Enfournez pendant 20 à 30 min à 200°C (thermostat 6-7). Vérifiez régulièrement la cuisson !

    La galette au chocolat    (pas très traditionnelle mais succulente !)

    Préparation : 20 min
    Cuisson : 30 minutes

    Ingrédients :
    -  2 pâtes feuilletées toutes prêtes
    -  200 gr de chocolat dessert
    -  125 gr de poudre d'amande
    -  125 g de sucre
    -  2 œufs
    -  1 jaune d'oeuf pour dorer la pâte
    -  et 1 jolie fève !

    Préparation :

    Faites fondre le chocolat au bain marie ou au micro-ondes.
    Quand il est fondu et encore chaud, incorporez le beurre en dés et remuez jusqu'à ce qu'il soit complètement fondu dans le chocolat. Ajoutez le sucre et mélangez soigneusement.
    Fouettez les deux œufs et ajoutez-les à la préparation au chocolat. Ajoutez ensuite la poudre d'amandes et mélangez.                                               Placez une pâte feuilletée dans un moule à tarte et piquez la pâte à l'aide d'une fourchette.
    Répartissez la préparation au chocolat sur la pâte.
    Déposez la fève, mais pas au milieu, sinon en coupant les parts vous êtes sûr de la découvrir !
    Recouvrez avec la 2ème pâte feuilletée, en collant bien les bords.
    Avec la pointe d'un couteau, dessinez de petits motifs (une spirale, des quadrillages), mais sans percer la pâte ! Puis badigeonnez avec le jaune d'oeuf.
    Enfournez pendant 20 à 30 min à 200°C (thermostat 6-7). Vérifiez régulièrement la cuisson !

    Bonne fête des Rois et  bon appétit !