123456

abattoir

  • Fete du sacrifice a Gedinne

     

    45 moutons et 7 bovins abattus pour la fête du sacrifice à Gedinne

     

    fete du sacrifice gedinne 2012 (1).jpg

    C’était la fête du sacrifice pour les turcs ce jeudi et l’abattoir de Gedinne a été sollicité pour abattre quarante-cinq brebis. Demain vendredi, une quinzaine d’autres seront également abattues pour la fête marocaine avec comme différence qu’on ne sacrifie que des béliers et les agneaux.

     

     

    fete du sacrifice gedinne 2012.jpg

    De gauche à droite, l'abatteur, l'échevin Pierre Rolin et le représentant des musulmans

    « Il faut savoir qu’à Gedinne, aucune suspension d’agrément n’a été demandée et les animaux y sont tués de manière tout à fait normale, a commenté Yves, un des ouvriers de l’abattoir. Les clients, venus même de Bruxelles, se sont pliés aux lois du pays et étaient d’accord. 45 moutons et 7 bovins ont été tués pour la fête. » Aucune bête ne sera récupérée par Gedinne, les demandeurs viennent de l’extérieur de l’entité, de Bertrix, mais aussi de Bruxelles pour 4 d’entr’eux, une preuve de bonne confiance sur le travail réalisé.

     

    C’est un représentant de la communauté turque qui s’occupe de la fête et regroupe ceux qui désirent y participer au départ de l’abattoir Gedinnois où les animaux sont tués dans des conditions décentes. »

     

    Pierre Rolin, l’échevin communal à Gedinne évoque cet accord de tuer pour la fête du sacrifice, mais de façon traditionnelle et avec l’accord du porte-parole et responsable du monde arabe et en particulier de la communauté turque. "C’est du commercial et on ne va pas refuser l’abattage de 45 moutons, pour autant qu’on respecte les règles du traditionnel en restant maître dans nos murs. Nous respectons la fête mais aussi l’AFSCA et les Lois qui sont au dessus de nous". Cette année, la fête est décalée d’un jour pour les marocains car tout correspond avec la lune.

     

    Galit est satisfait de la manière dont cela se passe à Gedinne. Le représentant du monde Arabe est venu de Bruxelles et a déclaré que la manière de faire à Gedinne, en restant dans la législation du pays, était impeccable et parfaite. Le nombre d'abattage, dont certains demandeurs viennent de Bruxelles, étant une preuve de bonne confiance.