123456

blog derdisse

  • Conseil communal du 5 novembre 2014

     

    blog derdisse,conseil,communal,daverdisseLes conseillers Luc Daron et Jean-Luc Merny étaient absents au conseil.

     

    PROBLEMES DE SECURITE DANS NOS VILLAGES

    En début de séance, le Bourgmestre a parlé de l’étude menée par l’IBSR dans le cadre des problèmes de sécurité à Daverdisse en juillet 1998 :

     

    Commentaires du bourgmestre Maxime Léonet :

    « Suite à la séance du 30 septembre, contact a été pris avec Sophie Orban pour disposer d’une copie dudit rapport. Cette étude ne concernait pas le village de Haut-Fays où étaient prévus les travaux de la route nationale. A Gembes, il avait été pointé le carrefour à proximité du Cercle St Gérard et la partie devant l’école. L’étude préconisait un aménagement de teinte et texture différente du reste de la chaussée. Pour les entrées d’agglomération, la commune était invitée à réaliser une matérialisation au sol de l’entrée en agglomération et ce, à chaque entrée de l’entité. Au carrefour devant le Cercle, il était proposé d’envisager de resserrer les espaces en réalisant une avancée en oreille. L’IBSR proposait même que les différents aménagements préconisés soient réalisés à l’essai ou dans une première étape par marquages et éléments amovibles. » … « Pour le village de Porcheresse, un projet était porté par la CLDR pour l’aménagement du centre près de l’église. Pour la rue du Chenai, l’IBSR conseillait un effet de porte identique à celui de Gembes, lequel pouvait éventuellement être accompagné d’un îlot central. Pour toutes les zones de pente importante, l’institut a déconseillé la création d’éléments de ralentissements surélevés sur la chaussée tels que des ralentisseurs de trafic. Ils ont plusieurs inconvénients :

     

    - Ils retiennent les eaux et provoquent des plaques de glace en hiver

     

    - Ils ressemblent à des tremplins

     

    - Ils sont difficilement franchissables par les tracteurs agricoles

     

    - Ils seraient placés sur un axe de pénétration de l’entité, ce qui est déconseillé par le législateur

     

    - Ils n’amènent un ralentissement effectif que sur une distance de 80 mètres, avec les coups de freins et les accélérations en amont et en aval

     

    - Ils provoquent des nuisances sonores

     

    De plus, dans le cadre de l’aménagement d’éléments surélevés, ils devront obligatoirement être accompagnés d’un élément d’éclairage public afin d’en assurer la visibilité tout en tenant compte par ailleurs que tout aménagement retenu doit être rendu visible de jour comme de nuit par l’ajout de peinture blanche réfléchissante, de catadioptres.

     

    La conclusion du bourgmestre  : « l’IBSR propose les mêmes aménagements que ceux proposés par le Collège et aux mêmes endroits. Les éléments abondent dans le sens de la politique du Collège que ce soit au niveau de l’esthétisme, de la réduction de voirie, des essais ou de la problématique du déneigement. Nous avons eu raison sur toute la ligne et vous avez perdu 16 ans et surtout une grosse occasion de vous taire. »

     

    LES FABRIQUES D’EGLISES

     

    La  FE de Gembes affiche une intervention commune prévue de 7.977,6€. Le compte 2013 de la même fabrique est en boni de 347,43€ Avis favorable.

     

    Les modifications budgétaires N°2 montrent un service ordinaire en boni de 1.907.304,65€  et un service extraordinaire avec un boni de 30.899,62€ de dépenses en plus.

     

    En finances communales, 50.000€ avaient été commandés auprès de Belfius Banque pour acheter une camionnette. L’aménagement de son intérieur a été réalisé sur fonds propres. Les conseillers ont avalisé la réaffectation du solde sur un autre véhicule.

     

    TAXE SUR LES IMMONDICES

     

    Le taux de couverture des immondices doit être de 95% en 2015, sans excéder 110%. Les conseillers ont décidé de répercuter 100% sans toucher à la partie forfaitaire.

     

    Personne seule, 71€. Ménages constitués de 2 personnes et plus, 111€. Familles monoparentales avec enfants à charge,91€. Seconds résidents, 111€.Les autres (gîtes, commerces, hôtels, camps de vacances,…), 111€.

     

    Partie variable :

    Au delà du nombre de ramassages gratuits, 0,5€ par ramassage.

    Au delà du nombre défini de kgs récoltés, soit 0,28€/kg.

    Au sujet des familles avec enfants de moins de 3 ans au 1er janvier,52 kgs (concernant les langes enfants) seront déduits.

     

    LE BUDGET 2015

    Intervieuw du bourgmestre : 

    Comment se porte le budget 2015 ? 

    Le service ordinaire présente des recettes pour 5.041.265,82 € et des dépenses pour 3.584.724,09 €. Le boni s’élève ainsi à 1.456.541,73 € alors que l’année dernière le boni du budget initial approuvé par les autorités de tutelle s’élevait à 1.166.614,25 €.

     

    Un budget en équilibre ?

    Le Collège a voulu respecter le prescrit de la circulaire budgétaire, à savoir présenter un budget à l’équilibre ou en boni afin de ne pas pénaliser le service extraordinaire. Des reprises pour provisions sont ainsi prévues pour les travaux de reboisement ou encore l’entretien de voiries forestières. Les recettes de service ordinaire présent peu d’évolution.

     

    Et à l’extraordinaire ?

    Le service extraordinaire présente des recettes pour 1.633.874,79 € et des dépenses pour 1.633.874,79 €. Les investissements envisagés pour l’année 2015 tentent autant que faire se peut à s’inscrire dans les lignées de la circulaire budgétaire sachant par ailleurs que le montant des emprunts nouveau de 180 €/habitant est difficilement respectable.

     

    Qu’avez-vous retenu en investissements ?

    Les investissements principaux suivants sont au budget :

    - L’aménagement des installations du club de football

    - Le remplacement de la toiture de l’église de Porcheresse

    - La mise en conformité de certains bâtiments communaux

    - La réalisation d’un audit énergétique et des travaux d’isolation

    - Des travaux d’entretien extraordinaire de voiries, y compris l’Ancien Chemin de Wellin en fonction des contraintes du PIC

    - Les diverses acquisitions de matériel afin de permettre aux services de fonctionner. 

    - L’aménagement de la cour de l’extrascolaire suite aux remarques de l’ONE

    - L’aménagement d’un jeu de pétanque au Centre touristique

    - L’équipement du nouveau hall de voirie

    - L’entretien de voiries forestières 

    - L’isolation acoustique de la maison de village de Porcheresse

    - La réparation des vitraux à l’église de Haut-Fay 

    - Le remplacement des grilles des cimetières »

     

    Les subsides et dotations

    DOTATIONS

    La dotation à la zone de police est de 119.022€

    L’intervention de Daverdisse pour Les pompiers est de 76.902€ 

    SUBSIDES

    A la maison du tourisme du pays de la haute Lesse : 20.535€

    Au centre touristique : 15.000€ 

    Au syndicat d’initiative : 6.000€

    Au Royal Haut Fays Sport : 2.500€

    A la maison de la culture de Marche en Famenne : 6.354€ 

    L’harmonie Royale de haut fays : 3000€ au lieu de 3750€

    Question au bourgmestre : Pourquoi avoir sanctionné l’harmonie ?

    « Au niveau des subsides, le conseiller Lezin nous a interrogés sur le montant alloué à l’Harmonie et a demandé si ces derniers avaient sollicité un subside moindre. J’ai répondu par la négative et invité l’Echevine en charge des cérémonies publiques à donner suite à la demande du conseiller.

    Mme Grégoire a rappelé aux conseillers communaux l’absence remarquée de l’Harmonie à la cérémonie du 21 juillet. Une invitation avait bien été adressée au Président par l’administration. Dès lors que l’Harmonie ne remplit pas des obligations de participation aux cérémonies patriotiques, il a été décidé de réduire le montant du subside qui lui est octroyé. La sanction a été votée tant par les conseillers de la majorité que ceux de la minorité. »

    PROGRAMME LEADER

    Participation à un groupe d’action  locale.

    L’ensemble des communes de l’association de ce projet ont émis un accord de principe pour leurs candidatures à un GAL, tout comme la commune de Daverdisse 

    L’objet de ce groupe d’action est d’inciter et d’aider les acteurs locaux des zones rurales à réfléchir et à agir sur le potentiel du territoire concerné. Il vise aussi à renforcer une dynamique territoriale locale. Réaliser des actions et des projets innovants en matière de tourisme, de culture, d’environnement, d’emploi, d’agriculture et d’énergie répondant aux besoins du territoire.

     

    Dans le cadre de l’association de projet « Lesse et Semois » le projet GAL parait plus cohérent vu la proximité de la Semois.

     

    PROTEGER LA PLAINE DE JEU ET LES ENFANTS

    Une clôture sera réalisée à la plaine de jeux de Haut Fays étant donné qu’elle est souvent l’objet de vandalisme. Il a aussi été demandé au football proche de la plaine de jeux, de ne plus recourir aux bouteilles en verre, ce qu’ils ont accepté. Malgré cela, des dessous de verre sont encore retrouvé dans la plaine. Il a donc été décidé de clôturer la plaine de jeux pour la sécurité des enfants.

     

    ACHAT DE DEUX DEBROUSSAILLEUSES

    Deux débroussailleuses  demandées par le chef de service des travaux ont été achetées pour le service voirie. Le marché a été attribué à la SPRL Dujardin et fils le 7 octobre dernier.

    Daniel Jeanbaptiste