123456

bourgmestre

  • Les traditionnels voeux du Bourgmestre... et du Collège

    bourgmestre.png"Une fois n’est pas coutume, même si nous ne dérogerons pas à la traditionnelle présentation de vœux du nouvel an, le discours sera moins formalisé et plus « efficace » que les années précédentes car à mi-mandat, un bilan intermédiaire s’impose !"

    Lire la suite

  • Conseil communal du 5 novembre

    blog daverdisse,conseil,communal,bourgmestreC’était un très gros conseil, important, mais sans problème, qui s’est déroulé ce soir à Haut-Fays avec 8 conseillers présents, Jean-Luc Merny étant excusé et en vacances. Tous les points, sauf le marché de la signalisation, ont été votés à l’unanimité des édiles présents à cette réunion de conseil. 

    Comme c’est devenu une habitude, les points budgétaires sont chaque fois approuvés unanimement, les choix politiques du collège n’étant aucunement discutés par la minorité.

    Les conseillers ont acceptés la 2è modification budgétaire en ce qui concerne les finances communales, à savoir un boni de 1.805.482,26 € à l’ordinaire et 131.343,19 € à l’extraordinaire.

    Il était question d’une convention en matière de trésorerie entre la commune et le CPAS de Daverdisse. Elle a pour objet d’optimaliser la gestion de la trésorerie de la commune et du CPAS, son application n’étant pas limitée dans le temps. Unanimité. 

    Immondices taxes 

    La taxe sur l’enlèvement des immondices a été proposée aux conseillers :

    72€ pour les ménages d’une seule personne et 26 vidanges gratuites

    112€ pour deux personnes 34 vidanges gratuites.

    92€  pour les familles monoparentales avec enfants fiscalement à charge 34 vidanges gratuites et forfait gratuit de 52 kilos de déchets

    112€ pour les seconds résidents et 34 vidanges gratuites

    112€ pour les gîtes, commerces, hôtels, camps de vacances … 34 vidanges gratuites

    0,50€ par ramassage supplémentaire au-delà des ramassages gratuits

    0,31€ par kg récolté.

    26 vidanges gratuites pour les ménages d’une seule personne.

    Le point a été accepté

    BUDGET 2016

    Au service ordinaire, les recettes de l’exercice propre se chiffrent à 3.040.551,14€ et à 4.846.033,54 en recette générale

    Les dépenses à l’exercice propre sont de 1.641.483,06€ et les dépenses générales sont de 3.505.575,86€.

    A l’exercice propre, le boni est de 7.383,11€ et le boni général est de 1.340.457,25€

    Au service extraordinaire, les recettes sont de 1.328.075,23€ et les dépenses de  1.641.483,06€ à l’exercice propre qui montre un mai de 313.407,83e abec un boni général de 134.343,19€

    LOCATION DU DROIT DE CHASSE

    Pour la saison 2014/2015,

    Pour le lot Croakert et associés, la DNF un plan de tir de 4 cerfs boisés, de 8 cerfs non boisés, de 87 sangliers dont 20 % de femelles reproductrices de moins de 30kg à 30 kg, soit 17.

    Pour le lot Vanderstuyft, la DNF autorise 5 cerfs boisés, 12 cerfs non-boisés, 53 sangliers dont 20% de femelles reproductrices  de moins de 30 kg, soit 11.

    En considération des éléments apportés par la DNF aux bonnes fins d’information communale, l’application des indemnités prévues au cahier des charges semble antithétique. Il est dès lors proposé au conseil communal de ne pas appliquer les amendes prévues au cahier des charges dans le cadre du non- respect des plans de tir, au vu de ces bons éléments.

    Le point est accepté

    Réfection du pont des Gades

    Le conseil a approuvé en date du 2 avril 2015, le cahier des charges  et les conditions de marché, relatifs aux travaux de réfection  du pont des Gades. La commune recevait un avis favorable le 8 juin par le comité d’avis de la maintenance du patrimoine Wallon du 11 mai 2015. Les offres ont été lancées le 12 juin et devaient être rentrées le 8 juillet. Faute d’offres, la procédure a été relancée en septembre 2015 pour parvenir à la commune le 8 octobre au plus tard. Après analyse, des offres, le collège  a attribué le marché à Sébastien Douret pour un montant de 15.134,68€.

    Sécurité, chicane, ralentisseurs

    Différents règlements de police ont été arrêtés en date du 10 juin 2015. Approuvés par les autorités de tutelle, il convenait de passer un marché pour l’achat de ralentisseurs, de la signalisation verticale réfléchissante, de poteaux et fixation. Des trépieds de chantier mobile sont également prévus. L’estimation du marché est de 11.550€ TVAC avec procédure négociée sans publicité en contactant les soumissionnaires suivants : Detige sprl à Jodoigne, Eurosign à Fernelmont, Poncelet signalisation à Flémalle, Sodelus sa à Recogne et Virage sa à Ciney.

    Deux portails pour le cimetière de Haut-Fays

    Les grilles du cimetière de Haut-Fays sont en mauvais état et doivent être remplacées. Le marché est estimé à 1500€ HTVA et se fera par procédure négociée sans publicité. 3 soumissionnaires seront contactés : Ets Leboutte à Hotton, Istace Michaël à Bièvre et BIGMAT à Bièvre.

    Contrôle des installations de gaz

    Des compteurs volumétriques seront fournis et posés sur les chaudières de divers bâtiments communaux et les installations de gaz feront l’objet de vérification par un organisme agréé. L’installation de la maison de village de Haut-Fays fera aussi l’objet de contrôle. Un cahier des charge est proposé au conseil à cet effet avec une estimation de 726€ TVAC avec procédure négociée sans publicité  et contact de 4 soumissionnaires : Aib-Vinçotte de Gembloux, Apragaz à Bruxelles, BTV Namur Luxembourg à Ciney et OCB à Namur.

    Des remorques pour les ouvriers

    Deux nouvelles remorques sont nécessaires pour le service ouvrier Un cahier des charges a été  réalisé avec un marché estimé à 1200€ HTVA et proposé à 4 soumissionnaires : ferronerie Istace à Bièvre, remorques Wanlin à Plaineveaux Nollevaux, Remorques Sprumont à Bertrix.

    Achat de deux tondeuses et d’un souffleur dorsal

    Un cahier des charges a été rédigé et avalisé par la SIPP avec une estimation de 2.700€ HTVA, par procédure négociée et contact  de 4 soumissionnaires : Gedigarden à Gedinne, Bourguignon et Lafargue à Maissin, Dujardin et fils à Willerzie et Petit Jean Wanlin à Carlsbourg.

    Inspection des plaines de jeux 

    Plaines de jeux et salles de gym doivent faire l’objet d’un contrôle annuel. Le marché étant à échéance, il est proposé  un nouveau cahier des charges pour cette inspection avec un marché qui porte sur 3 années et estimé à 3.975€ HTVA, par procédure négociée sans publicité et conct de 4 soumissionnaires : Aib Vinçotte à Gembloux, Socotec à Jemeppe sur Meuse, SGS Bureu Nivelles asbl à Bruxelles et BTV Namur Luxembourg à Ciney

    Modification du personnel communal

    Il a été décidé de  modifier le cadre du personnel communal par un changement de contractuel à statutaire d’une fonction existante, vu les missions de plus en plus nombreuses et complexes imposées aux communes nécessitant une spécialisation des tâches et métiers, et qu’il convient d’adapter le cadre en fonction des nouveaux besoins et services développés ces dernières années. Il ne s’agit donc pas de personnes supplémentaires. Il a été décidé : 

    Personnel administratif :

    Directeur général = 1 temps plein (inchangé) 

    Employé d’administration = 1 temps plein D6 (en plus des 2 D4)

    Personnel ouvrier : 

    Brigadier = 1 temps plein C1 (Inchangé)

    Ouvriers qualifiés 4 temps pleins  D1 (inchangé)

    Ouvriers (en extinction) 2 temps plein E2 (inchangé)

    Personnel éducatif : 

    Employé de bibliothèque  quart temps D4 (inchangé)

     

    RECRUTEMENTS

    Recrutement d’un(e) employé(e) d’administration statutaire à temps plein; Il sera tenu de garantir la bonne organisation de l’enseignement communal, de la gestion administrative du personnel, du suivi des dossiers administratifs des marchés publics, de contribuer à l’obtention des subsides possibles, de contribuer au respect des disponibilités budgétaires, d’assurer le suivi des assurances, de garantir le suivi administratif dans le cadre du Proxibus,  de contribuer au suivi des modifications de la législation dans les matières à charge, d’assurer la bonne marche des services même en son absence, et d’alimenter les différents moyens de communication vers le public et les mandataires politiques. Les conditions et diplômes requis peuvent être obtenus à l’administration communale

    Recrutement d’un ouvrier polyvalent (m/f) à temps plein pour le service voirie et sous statut APE pour postuler. Pour ce qui est de ce poste, un subside pourra être obtenu.

    Si intéressés, contactez la commune et demandez les documents relatifs à la demande.

     

    EN BREF

    L’imprimante du service population doit être remplacée pour une somme de 565,96€

    Un humidimètre et un mesureur de terre sont nécessaires au service logement  dans le cadre des enquêtes de salubrité, 828,22€

     

    Le support de la timbreuse doit être remplacé à dater du 31 décembre prochain avec un nombre d’envoi annuel de plus ou moins 10.200.

    Deux lampes à vapeur de mercure haute pression, la commercialisation de ces lampes étant interdite depuis la mi-mai 2015. 250€ seront pris en charge par ORES. Les luminaires concernés coûtent 1.046,64€ d’où doit être déduite l’intervention de l’OSP.

     

  • Just married... pour notre mayeur !

    mariage.jpgMariage du Bourgmestre ce samedi à Daverdisse
    Mariage
     

    mariage bourgmestre leonet 12 octobre 2013 .jpg (2).JPG

    "C'est toujours un privilège  que d'accueillir un événement aussi beau qu'un mariage dans cette salle.
    Que dire quand le couple qui se marie  est un couple d'amis.
    Mais le plus beau et le plus anecdotique, c'est qu'ici, l'ami est aussi le mayeur. Quelle responsabilité ! "
     
    Ces paroles venaient du bourgmestre faisant fonction Jean-Claude Vincent, le remplaçant momentané  du bourgmestre pour la circonstance.

    mariage bourgmestre leonet 12 octobre 2013 .jpg (1).JPG

    mariage bourgmestre leonet 12 octobre 2013 .jpg (3).JPG

    A la question posée par l'échevin, bourgmestre du moment : "Y a-t-il quelqu'un qui dans l'assemblée, s'oppose à ce mariage, qu'il se manifeste maintenant ou qu'il se taise à jamais ? ", restée sans réponse, c'est avec plaisir et fierté que Jean-Claude Vincent leur a lu les obligations faisant suite à la décision qu'ils venaient de prendre. Il a ensuite remis aux heureux mariés Maxime et Marie, le carnet de mariage dûment signé.
    Maxime Léonet et Marie Wansart vivent  en couple depuis11 ans et sont les heureux parents de deux charmantes petites princesses : Clémence et Anicia.
     

    mariage bourgmestre leonet 12 octobre 2013 .jpg (4).JPG

    mariage bourgmestre leonet 12 octobre 2013 .jpg.JPG

    Félicitations et Heureux Mariage,  Monsieur et Madame Léonet Wansart !
  • "J'ai mal pour ma commune"

    wellin,conseil communal,commune de wellin,dermience,cécile cambron,closson,bughin,damilot,cpas,blog de wellin,blog wellin,philippe alexandre,sudpresse,la meuse,la meuse luxembourgEviter que le citoyen mette la main au portefeuille est-il une faute ? Le collège a payé la réception des vœux  communaux à son personnel. La minorité rue dans les brancards. Tempête dans un verre d’eau ou procès d’intention?

     

    La minorité communale de Daverdisse ne s’était pas présentée à la réception communale du 18 janvier à l’occasion des vœux du Bourgmestre à son  personnel. Ils ont tenus à s’expliquer en mettant le point à l’ordre du jour.

     

    « Depuis des temps immémoriaux et par habitude, il est entré dans les us et coutumes de présenter sesvœux au personnel au travers d’une soirée organisée et financée par la commune. Le collège échevinal, a décidé de payer la réception à leurs frais » a commenté le conseiller de la minorité Christian Carriaux, excusé à la soirée pour raison personnelle, et qui poursuit sur une lettre d’invitation à caractère privé, estimant avec les conseillers de son groupe que c’était répréhensible vu l’émergence du caractère privé de cette soirée, contestable par le fait d’utiliser les biens communaux et quémander une employée à participer à son organisation. 

    « Les biens communaux ne doivent pas servir à des fins privées et c’est pour cette raison que nous n’avons pas assisté à cette soirée» a poursuivi Jean-Luc Merny.

    Stéphanie Grégoire, organisatrice de cette fête du personnel, répondra en premier lieu aux attaques de la minorité, estimant qu’on ne pouvait demander à toute une population de supporter cette charge, alors que le collège était d’accord d’en supporter le coût, en se partageant les frais occasionnés par cette soirée et, qui plus est, seraient déduits des impôts.

     

    « Vous parlez d’une situation ambigüe et néfaste, ajoute le Bourgmestre Maxime Léonet, alors qu’on a trouvé un moyen d’économie, sans obligation de faire payer à la population, une soirée réservée au personnel communal et apparenté, où la population n'était pas conviée. Le citoyen n’avait pas à payer une réception dont il ne faisait pas partie. Pourquoi la caisse communale aurait-elle du payer ? Tous les conseillers étaient invités mais vous en avez décidé autrement. C’est votre choix »

     

    "N’y a-t-il pas un protocole à respecter ? …/… Pourquoi avoir changé la méthode ? … /… Les invitations n’étaient pas correctes…/… vous avez privatisé… Où sont allés les bénéfices ? Vous avez quémandé une employée à participer". Autant de questions et d’affirmations qui ont poussé la secrétaire Cécile Kiebooms à prendre la parole pour remettre en quelque sorte les pendules à l’heure : « J’ai eu une communication téléphonique avec le directeur de la tutelle à Namur, il m’a été confirmé qu’il n’y avait aucun interdit et que tout était correct».

    Pour Jean-Luc Merny, on ne devait pas mêler la commune à des démarches privées et c’est elle qui devait payer les frais relatifs à cette soirée.

    « Les citoyens n’ont pas eu à payer parce que nous l’avons voulu, nous avons pris tout en charge. Il n’y a donc pas de part communale, juste les quelques timbres collés sur les enveloppes d’invitation » a commenté Maxime Léonet qui a considéré cet intermède comme un mauvais procès d’intention.

    « Je regrette le niveau lamentable de la discussion, la minorité n’a rien compris à notre démarche, un simple coup de téléphone aurait pu  dissiper le malentendu. Il y a d’autres choses beaucoup plus importantes à discuter plutôt que ce genre de mesquinerie en conseil. Face à cela, j’ai mal pour ma commune».

                                                                    Daniel Jeanbaptiste

     

     

     

  • Discours d’investiture de notre nouveau Bourgmestre

     

    discours,bourgmestre,daverdisse,leonet

    « Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers Collègues,

     

    Je tiens en premier lieu à adresser, une fois de plus, mes remerciements :

    - A vous, mes concitoyennes et concitoyens, qui avez largement contribué à m’amener à cette charge de Bourgmestre ;

    - A mes colistiers, ainsi qu’à tous nos soutiens actifs lors de cette campagne ;

    - A toute ma famille ;

    - A mes prédécesseurs dans cette fonction, et particulièrement mon grand-père.

    Dès à présent, ma première invitation s’adresse à vous tous ici, présents autour de cette table.

    Je vous demande, avec insistance, de rayer de votre vocabulaire (et de votre cœur surtout) le qualificatif d’adversaire et ses déclinaisons multiples employés lors de la dernière campagne électorale.

    Que toutes et tous, élus au Conseil communal, vous vous affirmiez comme d’ardents défenseurs des intérêts de notre belle commune.

    Aujourd’hui est pour notre équipe un jour particulièrement spécial. Les évènements de la vie politique ou tout simplement le destin font que je m’adresse à vous pour la toute première fois comme Bourgmestre de votre Commune.

    J’ai trop de respect pour ceux qui m’ont précédé dans cette fonction pour ne pas mesurer en profondeur et avec humilité l’honneur dont votre confiance me revêt et qui me conduit maintenant à m’adresser envers vous comme Premier Magistrat de notre Commune.

    A cet instant, au moment de monter sur le terrain pour prendre la tête de notre administration, je me sens traversé par la fierté de prendre en main notre avenir commun.

    Mais ce privilège a un prix : ce sera celui de l’exigence et du travail.

    Il est donc temps, déjà, d’entrer dans le vif du sujet.

    C’est tout d’abord au personnel communal dans son ensemble que je veux m’adresser : j’imagine ce que cette période de changement a d’incertain. Mais je voudrais vous rappeler cette phrase d’un polytechnicien suisse qui porte le même diminutif que moi (Max Frisch) qui disait : « Ceux qui ont peur du changement auront à la fois, et la peur et le changement ».

    Je propose qu’ensemble, en équipe, nous nous préoccupions du changement, et qu’avec vous, premiers ambassadeurs de Daverdisse, nous entreprenions de restaurer l’image de notre Commune, de moderniser le service que nous entendons rendre à la population, que tous, nous voulons plus performant et plus dynamique.

    Dès demain, nous entamerons une visite systématique de tous les services communaux, où nous aurons l’occasion de nous présenter à vous, de vous entendre sur votre analyse des besoins, des missions et des perspectives de notre administration, dans un objectif de qualité clairement posé dès maintenant.

    Ouvriers, enseignants, employés, techniciens, chefs de service, responsables des ASBL et comités, la commune de Daverdisse a besoin de vous et nous savons que vous répondrez présents.

    Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil communal et du Collège, nous entamons aussi dans cette enceinte une nouvelle ère : une nouvelle majorité absolue est sortie des urnes. Pour les uns, c’est la fin d’un cycle, pour les autres, c’est l’entrée dans une sphère qui implique les contraintes du pouvoir et la discipline de groupe.

    Nos élus se sont entendus sur les termes d’un pacte de majorité, qui servira de base à la déclaration de politique communale, que nous nous attellerons à peaufiner dans les prochaines semaines et que nous viendrons présenter devant ce conseil. Nous souhaitons réinstaurer la confiance entre les habitants et les autorités publiques, et donc entre vous, nos concitoyens, et nous, vos mandataires locaux.

    Mesdames et Messieurs,

    Des fonctionnaires enthousiastes, des élus déterminés, un pacte de majorité solide, bientôt une déclaration de politique communale qui fixera la chronologie de nos objectifs : tout est en place. Il manque à tout cela un liant, le troisième terme qui permet de dépasser les contradictions et de sortir de l’immobilisme, et ce troisième terme, ce terme central, c’est vous, les habitants de notre Commune, qui attendez de nous que nous soyons à la hauteur de vos espérances.

    Pour cela, le Collège qui se présente devant vous durant cette mandature et nos conseillers (communaux et CPAS) forment une équipe solide, issue des quatre villages de l’entité.

    Vos désirs d’avenir sont les nôtres : nous voulons rendre pour nos enfants et nos petits-enfants notre commune encore plus belle, encore plus accueillante et toujours plus propre.

    A nous de traduire dans nos actes votre attente de modernité, pour répondre à vos aspirations. A vous de participer de manière constructive à l’élaboration des projets qui, village par village, vont progressivement, insensiblement, mais inéluctablement, transformer notre commune de Daverdisse et nous projeter dans l’avenir.

    Si vous m’autorisez la formule, des antagonismes du passé, faisons table rase et, pour décrocher la lune, faisons-nous mutuellement et tour à tour la courte échelle.

    Développons les vertus de la collaboration, de la créativité, favorisons l'innovation, exigeons l'éthique en toute chose, ne craignons pas demain, il est à nous, si nous le voulons vraiment, si nous le voulons ensemble, si nous le voulons avec constance, force et vigueur.

    Vous connaissez probablement le proverbe : « On veut toujours en faire plus avec un nouveau balai ». Ne souriez pas de l'enthousiasme du débutant qui a besoin de votre soutien et de votre confiance. Et soyez certain que cet enthousiasme n'est incompatible ni avec la capacité de travail ni avec la lucidité : accepter de gérer notre commune, c'est définitivement se résoudre à ne rien promettre, sinon au travail, au travail et encore au travail.

    Comme les 262 villes et communes de Wallonie, Daverdisse s'est dotée aujourd'hui de son nouveau Conseil communal. C'est juste un moment dans l'histoire de notre Commune. Rien ne commence aujourd'hui. Rien ne s'arrête. Tout continue, au contraire. Simplement d'autres hommes, d'autres femmes se sont levés pour prendre le relais, modestement, j'y veillerai. C'est le rôle que vous m'avez attribué.

    Je vous propose qu'ensemble, majorité et minorité confondues, nous prenions ici l'engagement de faire en sorte que dans 6 ans, à la même date, quels que soient les hommes et les femmes qui siègeront dans cette enceinte, notre travail au quotidien aura redynamisé notre Commune et marqué les esprits en privilégiant l’intérêt général.

    C'est en tous cas, de tous les objectifs que nous allons nous fixer de Collège en Conseil, celui qui nous tient le plus à cœur.

     

    Excellent mandat à tous, et au travail ! »

     

     

     

     

     

  • Maxime Léonet nouveau Bourgmestre à Daverdisse

    Maxime Léonet vient d'être élu Bourgmestre

    de la commune de Daverdisse

    pour les 6 prochaines années.