123456

démocratie

  • Journée ACRF à Beauraing

    Les femmes de l'ACRF se réunissent

    pour une journée de relance

    autour d'un nouveau thème d'année:

     

    au programme: démocratie et participation citoyenne

    Voici quelques photos prises aux ateliers de cette journée:

    relance, acrf, démocratie  

    relance, acrf, démocratie    

    relance, acrf, démocratie

    et l'Opération Bouquins Routards

     

     

     

  • Le droit de vote: un long combat pas encore achevé !

    Lors des élections, tous les Belges de plus de 18 ans

    devront aller voter.

    Aujourd'hui, cette obligation nous paraît évidente. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. En 1830, seuls 45.000 hommes (essentiellement des riches francophones) se sont rendus aux urnes. L'élargissement du droit de vote, au fil de plusieurs révisions de la Constitution, a rendu le pays plus démocratique.

    pour en savoir plus: http://www.espace-citoyen.be/article/251-le-droit-de-vote-un-long-combat-pas-encore-acheve/

  • A propos des élections...

    Dans 20 jours nous retournerons aux urnes pour les élections communales et provinciales.

     

     

    Pourquoi la jeunesse ne s’intéresse-t-elle pas ou peu aux élections?

     
     
     

    Même si de nombreux jeunes disent qu'il est important de voter, la jeunesse s’intéresse moins  aux enjeux de la démocratie. En dépit des inquiétudes exprimées, des études menées et des encouragements prodigués, rien n'y fait : loin de s'améliorer, la situation s'aggrave.

    Certains pourraient être tentés d'expliquer, en partie, ce peu de participation par de l'indifférence (paresse ou manque d'intérêt) : mais si l'on en croit les études qui ont été faites sur le sujet, les jeunes ne sont pas plus indifférents que les adultes. Alors, serait-ce que les jeunes sont moins bien informés que les adultes sur le fonctionnement de notre processus politique ou sur son histoire?

    Souvent, même quand ils veulent voter, les jeunes sont découragés par la classe politique qui ne se soucie pas des préoccupations qui les touchent. De plus, les informations qu'ils reçoivent des médias ne traitent que des actions négatives des politiciens (les scandales, par exemple) et ne parlent pas du travail quotidien qu'ils réalisent ou n'en parlent que très peu.

    La jeunesse, dans sa grande majorité, est insatisfaite de certaines de nos institutions politiques. Les jeunes pensent que voter n'a pas de conséquences immédiates.

    Dans le passé, le système d'éducation tentait d'inculquer le sens civique aux élèves afin d'encourager les jeunes à aller voter. Dans un monde de plus en plus spécialisé, dominé par les affaires et la technologie, les jeunes sont de moins en moins susceptibles de pouvoir prendre conscience du lien qui existe entre leurs libertés et leurs responsabilités.

     

     

     

     

  • A propos des élections...

    Dans 22 jours nous retournerons aux urnes pour les élections communales et provinciales.

     

     

    Voter c’est s’exprimer !

     

    Il y a plus de 2000 ans, le grand homme politique et orateur Périclès soulignait déjà combien la participation de l'ensemble des citoyens était importante dans une démocratie : «Nous considérons qu'un homme ne se mêlant pas de politique mérite de passer, non pour un citoyen paisible, mais pour un citoyen inutile.»

    L'enjeu de la démocratie n'est plus de savoir qui peut voter ou non, (presque tous les groupes d'adultes concernés ont déjà mené et remporté cette bataille). Il s'agit plutôt aujourd'hui, de trouver la façon d'impliquer davantage les gens dans la vie politique, surtout les jeunes, et de persuader chaque citoyen et chaque citoyenne que leur participation n'est pas un luxe, mais bien que la survie de notre démocratie en dépend.

     

     

     

     

     

     

  • A propos des élections...

    Dans 24 jours nous retournerons aux urnes pour les élections communales et provinciales.

     

     

    Pourquoi faut-il voter ?

     

    L'action de voter met le citoyen en contact direct avec le processus politique. Par ce geste, nous pouvons choisir nos dirigeants (ceux et celles qui partagent nos opinions ou qui savent nous inspirer). Par une simple coche sur un bulletin de vote, nous exprimons ainsi à nos dirigeants notre opinion au sujet des décisions qui influeront sur notre vie : quel niveau d'imposition considérons-nous comme équitable? Sur quelle priorité les autorités devraient-ils d'abord se concentrer: la santé ,l'environnement, …?

    Voter nous lie les uns aux autres en tant que citoyens et citoyennes. En participant à une élection et en donnant notre point de vue, nous contribuons au bon fonctionnement de notre démocratie. Le fait d'exprimer notre accord ou notre désaccord avec nos dirigeants indique que le système politique peut assumer des points de vue différents et résoudre les divergences. En s'abstenant de voter, nous brisons le lien entre chacun des citoyens et sa communauté.

    Voter sert aussi à protéger nos libertés. Une société démocratique ne peut survivre que si les citoyens qui la composent considèrent le processus politique comme un devoir et une responsabilité.

    En votant, chaque citoyen participe alors à un processus qui peut, le cas échéant, le mener vers d'autres formes d'engagement, comme par exemple œuvrer pour un parti politique, voire même se présenter à une élection.