123456

femmes

  • Un succès sur toute la ligne pour la soirée des femmes à Haut-Fays

     

    blog daverdisse, haut-fays, femmes, soirée, succèsPlus d’une trentaine de femmes se sont rassemblées afin de se rencontrer   le mercredi 27 mars à la Salle St Remacle à Haut-Fays. L’évènement, organisé par l’ACRF de Haut-Fays  pour créer l’occasion aux femmes de différentes générations de se rencontrer, a été un succès sur toute la ligne.
    Cette « soirée des femmes » a pour fil rouge, de souligner l’importance de la solidarité entre elles et de les sensibiliser au simple plaisir de partager.
    La soirée a été couronnée par  le tant attendue tombola qui a déclenché encore une fois un moment de bonne humeur communicative.

     

  • Soirée pour les femmes à Haut-Fays

     

     

    tampon amicale.jpg

     

    L’équipe ACRF de Haut-Fays  a le plaisir d’inviter  toutes les dames

     

    et les demoiselles du village  à son amicale qui aura lieu

    le mercredi 27 mars 2013 19h30 à la Salle St Remacle.

     

    Bienvenue à toutes !

     

  • Où sont les femmes de l'ACRF aujourd'hui ?

    blog daverdisse, ACRF, austérité , manif

     

    Le temps n’est plus aux hésitations mais à la mobilisation et à l’action.Toutes et tous ensemble à Bruxelles ce 14 mars avec l’ACRF! www.acrf.be 083/655192

    Communiqué de presse

    Manifestation européenne du 14 mars 2013 :

     

    L’austérité : les femmes non plus n’en veulent pas ! 

     

     

     

    L’ACRF, mouvement des femmes en milieu rural souscrit totalement à l’appel à manifester lancé par les syndicats. Les femmes refusent les mesures d’austérité justifiées par le remboursement de la dette publique. Pourquoi ?

     

    ·         Parce ces mesures n’auront aucune efficacité ;

     

    ·         Parce ces mesures visent les plus démunis au lieu de viser les responsables de la crise ;

     

    ·         Parce que les femmes elles-mêmes en seront les principales victimes, surtout si elles sont au chômage, minimexées ou travailleuses à temps partiel !

     

    L’ACRF rappelle aux gouvernements belge et européens que l’on ne peut efficacement résoudre un problème sans passer par une analyse profonde de ses origines. Qui a causé la crise ?  D’où vient la dette publique ? Pourquoi est-elle aussi énorme?

     

     

    Aucune politique publique digne de ce nom ne peut mettre à mal des populations entières, ni bafouer les droits humains, supérieurs aux droits des états. « On ne peut attendre d’un Etat qu’il ferme ses écoles et ses universités et ses tribunaux, qu’il abandonne les services publics de telle sorte qu’il livre sa communauté au chaos et à l’anarchie simplement pour ainsi disposer de l’argent pour rembourser ses créanciers étrangers ou nationauxIl y a des limites à ce qu’on peut attendre d’un Etat, de la même façon que pour un individu (Femme/homme) », Charte des Nations Unies, 1980.

     

    Des alternatives politiques réalistes existent pour réduire le fardeau de la dette publique ET avancer vers plus de justice sociale :

     

    ·        Bloquer les profits, pas les salaires : 200 nouveaux milliardaires dans le monde en 2012 et 26 millions de chômeurs en Europe ;

     

    ·        Taxer les grosses fortunes : 1% d’impôt pour les fortunes supérieures à 1,5 millions € = 6 milliards de recettes pour l’Etat belge ;

     

    ·        Relancer l’économie via les métiers verts : énergies alternatives, isolation, logements sociaux… ;

     

    ·        Investir dans l’emploi du secteur non-marchand pour répondre aux besoins sociaux croissants;

     

    ·        Généraliser la réduction du temps de travail ;

     

    ·        Conditionner les aides aux entreprises à la création d’emplois durables ;

     

    ·        Mettre fin au dumping social et fiscal entre Etats européens ;

     

    ·        Annuler la partie illégitime de la dette.

     

    L’ACRF appelle à donc à manifester à Bruxelles ce 14 mars 2013. Il s’agit d’un événement important pour notre avenir.

     

     

     

  • Bonne fête à toutes les femmes du monde !

     

     

    Oui mais pourquoi ?

    pour en savoir un peu plus...

    Comment le 8 mars est devenu la Journée Internationale des Femmes...

     

    Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits.

    La légende veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857 événement qui n’a en réalité jamais eu lieu ! En revanche, l’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.

    La création d’une Journée internationale des femmes est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire.

    La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.

    Jusqu’à nos jours...

    La date est réinvestie avec le regain féministe des années 70 et la Journée internationale des femmes est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France en 1982. C’est une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de faire un bilan.

    La Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.

     

    Pour en savoir plus :

    Lire L’histoire de la Journée internationale des femmes, UNESCO

    Lire l’article de Clara Magazine : « Le jour où le 8 mars est devenu la Journée internationale des femmes » n°70 - mars 2002.

    Lire femmes ou les vrais faits et les vraies dates des mystérieuses origines du 8 mars jusqu’ici embrouillées, truquées, oubliées : la clef des énigmes, la vérité historique, de Renée Côté, Remue-ménage, Montréal, 1984. Plaisamment présentée, une quête de la vérité sur le 8 mars, à travers le labyrinthe des archives du mouvement socialiste.

    Les 8 mars se suivent, mais quelle signification ?, article d’Elisabeth Claude, 2002.

    Lire Le XXe Siècle des femmes, de Florence Montreynaud, Nathan, Paris, 1999.

    Réécrire l’histoire des femmes, par Brigitte Pätzold, Le Monde diplomatique, juin 2000.

    source : wikipédia

     

  • Demain, ce sera la journée des Femmes !

    La Journée Internationale des Femmes est officialisée par les Nations Unies depuis 1977. Cette journée, de manifestions dans le monde, est l’occasion de faire le point sur la situation des femmes et d’améliorer leur condition.

    Pensez à préparer cette journée des femmes et à faire un petit cadeau à la femme de votre vie !