123456

saison

  • Petites trucs qui facilitent la vie... en cette saison !

    blog daverdisse, trucs, saison, chaleurLa chaleur de l'été rend votre chambre, votre appartement ou votre maison étouffante ? Difficile de dormir la nuit ?

    Voici quelques  astuces pour rafraîchir une pièce de votre maison ou votre maison tout entière, même pendant les pires canicules estivales.

    1°Évitez de laisser rentrer le soleil

    par les techniques vous les connaissez déjà...

    ·       laissez les volets légèrement entrouverts pour qu'un léger courant d'air se crée sans que les rayons du soleil puissent éclairer votre intérieur. Accrochez-les pour blog daverdisse, trucs, saison, chaleuréviter qu'ils ne s'ouvrent au premier coup de vent...

    ·       laissez votre fenêtres entrouvertes et fermez les rideaux pour bloquer la chaleur et l'empêcher de pénétrer chez vous.

    ·       Les rayons du soleil neutralisés, il nous faut créer un courant d'air sans quoi la chaleur finirait par s'incruster dans votre maison et notre astuce ne serait pas efficace bien longtemps. Pour cela, laissez les fenêtres de plusieurs pièces entrouvertes. Bloquez les portes et les fenêtres avec une chaise ou un vieux chiffon pour éviter  qu'elles ne claquent.

    2° et puis améliorez ces techniques…

    Maintenant que le courant d'air est créé et que les portes et fenêtres sont sécurisées, disposez une bouteille d'eau congelée sur le rebord de la fenêtre où se fait l'appel d'air dans la pièce que vous voulez rafraîchir.

    La fraîcheur de la bouteille congelée va refroidir l'air chaud qui rentre chez vous ! 

    et pourquoi pas bonifiez avec cette variante !

    blog daverdisse, trucs, saison, chaleurSi vous utilisez un ventilateur,  placez la bouteille d'eau congelée devant celui-ci ça vous permettra de rafraîchir une pièce encore plus rapidement.

    Pratique pour rafraîchir votre chambre le soir avant de vous coucher ou celles de vos enfants, qui ainsi dormiront mieux.

    Et pour ne  pas laisser tourner le ventilo toute la nuit. Une fois que vous avez rafraîchi la pièce et que vous allez vous coucher, déplacez la bouteille sur le rebord de la fenêtre cela évitera que la pièce ne se réchauffe pendant la nuit...blog daverdisse, trucs, saison, chaleur

  • Centre Culturel de Rochefort : ouverture de la saison

    Une ouverture de saison en deux temps PRESENTATION DE LA SAISON 2012-2013 Vendredi 7 septembre 2012 à 19h Ouverte à tous, cette soirée sera conviviale autant qu’informative, et vous en sortirez, nous l’espérons, avec une seule envie : participer le plus souvent possible aux activités de notre Centre Culturel. La brochure sera distribuée lors de cette soirée et toute l’équipe sera à votre disposition pour vous aidez à y faire votre choix. Pour rappel, deux abonnements pris lors cette soirée seront tirés au sort et offerts ! Entrée gratuite, mais réservation indispensable : ccr.amelie@gmail.com – ccr.jessica@gmail.com – 084/22 13 76 (poste 4) LES CHANSONS DE STARMANIA Samedi 8 septembre 2012 à 20h Depuis qu’il a été créé, le spectacle de Pierre Stembert et d’Antoni Sykopoulos, consacré aux Chansons de Starmania a tourné, toujours avec le même succès, une vingtaine de fois en Province de Liège et en France. Ce spectacle a fait vibrer des millions de spectateurs. Starmania est un opéra rock franco-québécois de Michel Berger et Luc Plamondon, créé en 1978. Il fut le premier opéra rock francophone entièrement chanté. Le spectacle présenté est une version concert, sans décors et sans dramaturgie. La direction musicale sera assurée par Antoni Sykopoulos entouré de Charlotte Denis, Christophe Gillard, Sarah Mazzacavallo, Roxane Rutter, Amélie Stembert et Philippe Vanclès. Les fans entendront les grands succès du répertoire : Quand on arrive en ville, Le Blues du businessman, La Complainte de la serveuse automate, Les Uns contre les autres, besoin d’amour, etc. Prix : 15€ (adultes, seniors) / 7€ (- 26 ans et demandeurs emploi) Places en vente dès le 10/07/2012 au Syndicat d’Initiative

  • Petit dicton... de saison

    Bien des dictons populaires recommandent d'attendre que les Saints de glace soient passés pour repiquer les plants en pleine terre.


    Les saints de Glace sont les jours de la St Mamert (11 mai),     St Pancrace (12 mai) et St Servais (13 mai). Malgré tout, ne vous précipitez pas au jardin car "Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré" et "Mamert, Pancrace, Boniface sont les trois saints de glaces, mais saint Urbain les tient tous dans sa main." C'est le 25 mai !

    Une baisse de la température pouvant amener une période de gel peut encore être observée jusqu'au 25 mai....                Alors, patience !

     

    L’origine des saints de glace remonte à bien avant le christianisme. La météorologie, peu soucieuse des proverbes et de la religion catholique, ne nie pas que certaines périodes printanières jusqu’en mai, sont sujettes à une descente des températures en dessous de zéro, en fin de nuit, qui peut être préjudiciable aux cultures, arbres fruitiers et fleurs sensibles au gel, plus généralement, à une végétation qui aurait démarré précocement.
    Les scientifiques avancent deux explications : d’abord, à cette époque, l’orbite de la Terre traverse une zone de l’espace sidéral particulièrement chargé en poussières provenant de résidus de la formation des planètes. Ces poussières faisant légèrement obstacle au rayonnement du soleil, l’intensité lumineuse serait affaiblie. On évoque également un essaim d’étoiles filantes venus de la constellation du Léon formant un écran entre la terre et le soleil et refroidissant donc l’atmosphère.
    Ensuite, sous nos climats, mai correspond à la fin de la rapide circulation de systèmes météorologiques d’hiver et quand le ciel se dégage sous un anticyclone, la perte de chaleur est encore importante, surtout la nuit, car la couverture nuageuse ne remplit plus son rôle de conservation de la chaleur accumulée pendant la journée.
    Devant ces phénomènes de gel tardif et nocturne constatés empiriquement par les paysans, l’Eglise, très opportuniste, imposa des intercesseurs (un peu comme les multiples coordinateurs pilotes qui pullulent aujourd’hui dans nos organigrammes !), nos trois saints de glace, qui étaient censés protéger les cultures pendant ces jours critiques.
    Le hic, il fallait bien s’y attendre, leur patronage fut d’une inefficacité quasi totale et nos trois usurpateurs victimes de la vindicte populaire, finirent par endosser la responsabilité des gelées et recevoir leur lettre de licenciement des calendriers.