123456

sugny

  • Sugny : reconstitution du procès des sorcières

    affiche sugny.JPGEn l’an 1657, dans un petit bourg nommé Sugny ...  Une chapelle, des prés d’épines noires, des forêts sombres et profondes, une clouterie, une saboterie, une forge, des nantis et des opprimés … A la veillée, on ne parle que d’histoires de loups garous, de revenants et de sorcières …, mais surtout de leurs maléfices qui se sont abattus sur le village. Un matin, la terreur populaire à son comble dénonce celles qui ont pour époux le Diable !

     

     

                Profitant d’un Sabbat où les sorcières étaient réunies un soir à l’orée du bois, le capitaine de garde ordonna à ses soldats de les arrêter… et Sugny devint le théâtre du plus fameux procès de sorcellerie des Ardennes belge et française.

     

     

                Sugny dépendait alors de la cour souveraine de Bouillon et était gouverné par le seigneur de la Bische, personnage sombre et taciturne que ces histoires de diables et de diablesses rendaient encore plus morose.

     

                L’affaire débute par une série de décès que les villageois, et finalement le seigneur de la Bische, considérèrent comme suspects ; à tous ces malheurs étaient mêlées les dites « sorcières ».  Deux cents braves villageois étaient convaincus que les quatre nommées Jeannette Huart, Marson Huart, Jenne Pihart et Jeannette Petit en étaient responsables.  Ils entendaient se faire payer pour tous leurs maux de tête, de ventre, pour toutes leurs peurs, pour tous leurs morts … et portèrent officiellement l’affaire devant le sire de la Bische. 

     

                Après plusieurs semaines d’audition des quarante témoins à charge et de séances de torture, les quatre prévenues se reconnurent coupables des méfaits dont les accusait le tribunal.  Le 30 août 1657, la Haute Cour de Justice de Bouillon rendit les sentences : un an de cachot humide pour deux d’entre elles, bannissement pour la troisième et la plus célèbre, Jeannette Huart, fut pendue et brûlée le jour même…

     

     

                Et c’est ce fameux procès, dont la pièce est empruntée à Monsieur Maurice Pirotte de Bouillon, que les habitants de Sugny vous invitent à vivre ce dimanche 24 mai. Un cortège formé par des habitants en costume d'époque, des musiciens et les spectateurs accompagneront les sorcières depuis leur arrestation suivie du jugement jusqu'à leur fin tragique pendaison et mise au bûcher.

     

     

      Au programme 

     

     

    10h - 18h  :  Marché artisanal

     

     

                                                                15h00  :  Début du Procès

     

                                    (cortège, arrestation, jugement, pendaison, bûcher)

     

     

                                                            Dès 13h : spectacles

     

                                La Compagnie "La Graine du Fou" (animations de rue)

     

                                     "Herbert le Cerbère et Lou" (animations de rue)

     

                                                Acus Vacuum (musique médiévale)                                                                                                                                                                                                                                   

     

                                                        Tambour de Charles Quint 

     

                                         Vers 17h30   Meute Fantastique Revinoise  

     

     

                                    Bar, barbecue aux couleurs locales                                              

     

    A vivre absolument !  Cordiale invitation à tous. Tenue d'époque souhaitée...

     

     

                                                                               Le Comité des Sorcières de Sugny