123456

suite et fin

  • Conseil communal : suite et fin

     

    blog daverdisse, conseil communal, suite et finADHESION AU PROGRAMME DE SUPPORT MIS EN PLACE PAR LA PROVINCE DE LUXEMBOURG

     Le sujet a déjà été présenté sous différentes formes. Un travail de récolte d’information a déjà été réalisé par l’administration. Le but est de reconnaitre la responsabilité que partagent les autorités locales et régionales avec les gouvernements nationaux dans la lutte contre le réchauffement climatique et la nécessité que leur engagement dans ce domaine soit indépendant des autres parties prenantes. les communes et les villes sont responsables directement et indirectement (par le biais des produits et des services utilisés par les citoyens) de plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre découlant de la consommation d’énergie liée à l’activité humaine. Il revient aux autorités locales et régionales, qui constituent le niveau d’administration le plus proche du citoyen, d’être des pionnières et de montrer l’exemple. Le nombre des actions de lutte ne seraient pas réalisables sans soutien politique. Ce dossier officialise notre adhésion au programme de support mis en place par la Province de Luxembourg,  en vue de  faciliter l’élaboration du Plan d’action sur base du bilan CO2 et de l’étude des potentialités, de faciliter les opérations de suivi du Plan, de permettre les échanges de savoir-faire et d’expérience avec les autres Communes adhérant à ce programme de support, de bénéficier de la mise en place d’actions à caractère supra-communal, de coopérer à la réalisation de l’objectif de la Province pour devenir Territoire à Energie Positive à l’horizon 2050. Pour les points les plus importants qui nous concernent, on s’engager à dépasser les objectifs fixés par l’Union Européenne en réduisant les émissions CO2 sur notre territoire, à préparer un bilan des émissions CO2, à adapter les structures afin d’entreprendre les actions nécessaires et mobiliser la société civile dans notre territoire, à partager notre savoir-faire et notre expérience avec d’autres communes. Ceci est la partie la plus générique du dossier. Il faut cependant reconnaitre deux bémols : d’abord le peu de poids qu’à la commune de Daverdisse par rapport à la démarche au niveau européen et ensuite l’horizon 2020 n’est pas objectivement tenable. Ici le but est de s’impliquer dans une démarche durable et positive. De manière plus spécifique pour notre commune, il faut tenir compte des attendus et engagements généraux repris dans le dossier, de la candidature en son temps de la commune au programme POLLEC, du statut de coordinateur territorial promulgué dans le cadre de la Convention des Maires pour les autorités intermédiaires afin d’encadrer et soutenir les entités locales, de la volonté de la Province du Luxembourg de jouer ce rôle pour les communes de son territoire, du travail de coordination initié par un soutien et des candidatures groupées au programme POLLEC, du partenariat accepté par notre communal en date du 9 juillet 2013 entre la Province du Luxembourg et la Commune afin de répondre aux exigences liées à notre intégration à la Convention des Maires et de la traduction de ce partenariat en divers ateliers, voyage d’étude, échange entre administratifs, rencontres entre collèges communaux, … Un très gros travail, tant politique qu’administratif, a déjà été réalisé sur ce dossier assez chronophage. Il est proposé au Conseil communal d’accepter d’adhérer à la Convention des Maires, de mandater nos services pour opérer le suivi administratif avec l’aide de la Province du Luxembourg, de montrer notre intérêt pour d’éventuels projets supra-communaux à venir.

     

    Ce point a été adopté par les conseillers.

    DJB