123456

urnes

  • A propos des élections...

     

    Dans 19 jours nous retournerons aux urnes pour les élections communales et provinciales.

     

     

     

    Le concept de la démocratie

    Peu d'entre nous ignorent que ce sont les Grecs qui ont inventé la démocratie. D'ailleurs, le mot «démocratie» en grec signifie : «gouvernement par le peuple». Dans l'Antiquité, à Athènes, les citoyens (c'est-à-dire les hommes) votent pour élire leurs dirigeants, mais participent également aux activités quotidiennes du gouvernement. Par le vote, non seulement les citoyens grecs se prononcent sur les décisions importantes qui touchent l'ensemble de la collectivité, mais ils utilisent également ce moyen comme une certaine forme de système judiciaire, pour déclarer quelqu'un innocent ou coupable. Cette notion disparaîtra en même temps que la civilisation de la Grèce antique, mais on la verra réapparaître à l'époque moderne.

    Comment se fait-il que le concept grec de la démocratie ait traversé le temps? Les Grecs pensaient que la démocratie était le seul système qui pouvait apporter égalité et justice à tous les citoyens.

    Voter est un mécanisme essentiel de la démocratie. Le but en est de choisir le type de gouvernement que l'on voudrait avoir. Le grand homme d'État anglais Winston Churchill a déjà dit que : «La démocratie est la pire forme de gouvernement, à l'exception de toutes les autres». En effet, si les notions de liberté et d'égalité nous sont chères, l'histoire nous enseigne qu'il existe effectivement des formes de gouvernement encore pires. Après la Première Guerre mondiale par exemple, l'échec de la démocratie en Allemagne a été la cause directe de la montée au pouvoir du dictateur Adolf Hitler.

    Ainsi, en remontant aux racines de la démocratie, on s'aperçoit que ni son établissement, ni son maintien ne sont des notions qui «vont de soi». Si la participation citoyenne est l'un des principes de base de la démocratie (comme c'était le cas chez les Grecs), le fait que les jeunes ne se sentent pas concernés peut constituer une véritable menace pour notre avenir.

     

     

     

  • A propos des élections...

    Dans 28 jours nous retournerons  aux urnes pour les élections communales et provinciales.

     

     

    En Belgique, il existe 6 niveaux de pouvoir : communal, provincial, régional, communautaire, fédéral et européen (pour un total de 537 parlementaires).

    Dans tous les cas (excepté en partie au Sénat), le scrutin est proportionnel et conduit donc à une majorité de coalition.

    Tout belge âgé de 18 ans ou plus est obligé de voter (à moins d’être déchu de ses droits politiques) ; un belge résidant à l’étranger n’y est tenu que s’il s’est inscrit en tant qu’électeur. La demande de vote par procuration est possible jusqu’à la veille du scrutin. Selon les élections, les citoyens non belges peuvent voter ou non.

    Élections communales

    La circonscription se limite naturellement à la commune elle-même. On détermine le nombre de conseillers communaux à élire en fonction de la population de la commune au premier janvier de l’année précédent l’élection.

    Du ressort des Régions, les élections communales diffèrent ainsi selon la Région où l’on se trouve. Ainsi, en Wallonie, le bourgmestre est obligatoirement (sauf s’il se désiste) le candidat le plus populaire du parti le plus populaire formant la majorité.

    Les étrangers (également non européens) y ont le droit de vote (loi du 19 mars 2004).

    Pour être électeur :

    • Être inscrit au registre de la population de la commune au 1er août de l’année d’élections et
      • Être citoyen belge de 18 ans ou plus
      • ou être ressortissant de l’Union Européenne, avoir 18 ans ou plus et être inscrit au registre des électeurs de la commune
      • ou être ressortissant hors-UE, avoir 18 ans ou plus, être inscrit au registre des électeurs de la commune et avoir établi sa résidence principale en Belgique, sur base d’un titre de séjour légal, de manière ininterrompue pendant les 5 ans précédent l’inscription au registre.

    Pour être candidat :

    • Être belge au plus tard au moment du dépôt de sa candidature et avoir 18 ans ou plus.
    • ou être ressortissant de l’Union Européenne, avoir 18 ans ou plus et être inscrit au registre des électeurs de la commune (obligation de la directive européenne 94/80/CE).