123456

Daverdisse

  • Il est temps de se dire au revoir...

    Ce fût une belle aventure de bientôt 10 ans et croyez bien que tout a été fait pour sauver ce projet mais il  est à présent impossible de le prolonger.   

    Sudpresse a été le premier média à lancer un projet de blogueurs régionaux à une aussi grande échelle et cela grâce à vous. 

    Merci pour cette belle fidélité depuis ces longues années. 

     

    Joëlle

     

    Au revoir - Ballons - Souris - Gif animé - Gratuit - Le blog de  lemondedesgifs.over-blog.com | Gifs animés gratuits, Image de bisous, Gif  animé

  • Il était une fois... Noël

    bar2.gif

    25 décembre 

     

    image voeux avec texte joyeux noel a tous.

    Trésor de la ferme..... - AUX DELICES DU PALAIS

  • Il était une fois... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 24

     

    Il était une fois...le Père Noël

    Le père Noël tel que nous le connaissons aujourd'hui est issu d'un triple mouvement en profondeur, l’américanisation, l’uniformisation et la déchristianisation. Il est popularisé dans la deuxième moitié du xixe siècle aux Etats-Unis, nation d’immigrants, en majorité de protestants qui rapportent avec eux les traditions européennes et les légendes des pays froids, leurs rennes, leurs lutins et leurs sapins. Il prend le nom de Santa Claus, directement inspiré du saint Nicolas des  Flandres Néerlandaises.

    En 1821, le livre A New-year’s Present, to the Little Ones from Five to Twelve (Un Cadeau pour le nouvel an aux petits de cinq à douze ans) est publié à New York (sous l’influence des Hollandais qui, en fondant La Nouvelle-Amsterdam au xviie siècle, importent le Sinter Klaas). Il contient le poème anonyme Old Santeclaus qui décrit un vieil homme qui apporte des cadeaux aux enfants sur un traîneau tiré par des rennes.

     

     

    bar2.gif

  • Il était une fois ... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 23

     

    Il était une fois...le Pôle Nord

    Le Pôle Nord est sans doute la piste n°1 de résidence du père Noël. Un lieu mystérieux par excellence et inaccessible par le commun des mortels. C’est là que le père Noël, ses lutins et ses rennes, passeraient le plus clair de leur temps, lorsqu’ils ne distribuent pas les cadeaux.

    Une croyance dont les origines ne remontraient qu’à la fin du 19ème siècle. C’est aux Américainsque l’on devrait ces explications, et notamment à un certain Thomas Nast. Illustrateur du Harper’s Weekly, il dessine pendant trente ans Santa Claus, le père Noël tel qu’on le connaît aujourd’hui.

    Dans un dessin de 1885, Thomas Nast indique à côté d’illustrations du père Noël la légende « Santa Claussville, N.P. » et des indications sur sa demeure « près du pôle Nord, dans la glace et dans le neige ». Cette hypothèse, fréquemment émise, perdure encore aujourd’hui…

    Témoignage : la fin du secret du Père Noël - C'est bientôt Noël

     

    bar2.gif

  • Il était une fois... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 22

     

    Il était une fois...la dinde aux marrons

    La dinde aux marrons est un mets traditionnel du repas de Noël. La dinde aux marrons est une dinde farcie rôtie, accompagnée de châtaignes (marrons, dans le langage populaire). La farce est faite de poitrine fumée ou de chair à saucisses, assaisonnée d'échalote, de clou de girofle, d'ail et d'oignons.  Les châtaignes sont cuites à la vapeur.

    Recette - Dinde aux marrons | 750g

    bar2.gif

  • Il était une fois ... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 21

     

    Il était une fois...les illuminations de Noël

    La toute première guirlande électrique a été mise au point par Edward Hibberd Johnson, proche de Thomas Edison, en 1882.

    Avec la mondialisation des échanges culturels  et la laïcisation de la société, les festivités liées à Noël prennent progressivement un caractère profane et familial et sont de plus en plus déconnectées de l'interprétation religieuse. C'est conjointement à cette modification de la société moderne, apparue dans les années 1960, que les illuminations de Noël, sous l'impulsion des villes, ont fait leur apparition.

    Illuminations Noel Clocher - Photo gratuite sur Pixabay

    bar2.gif

  • Il était une fois ... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 20

     

    Il était une fois... la crèche et les santons

    Un des éléments caractéristiques de Noël est la crèche qui apparaît d’abord dans les églises. Des spectacles, les jeux liturgiques, se sont développés dans les sanctuaires au milieu du Moyen-Age et, dans cette lignée, la reconstitution de François d’Assise dans une grotte de Greccio en 1223 est célèbre. En réaction à la Réforme qui voulait supprimer les images, le jésuites encouragèrent les crèches, comme celle de Prague de 1562, l’une des premières. Les crèches familiales apparaissent  d’abord en Italie au XVIIe siècle, en Espagne et au Portugal. A la fin du XVIIIe siècle, dans le sud de la France apparaissent les « santons » (du provençal « petits saints ») du fait de la grande quantité d’argile disponible. Ces petits personnages de quelques centimètres  sont peints ou habillés quand ils sont plus grands. Les Provençaux sont restés très fidèles à la crèche et aux santons qui sont d’une grande diversité, et que l’on trouve dans les foires aux santons. Situées hors des marchés de Noël, ces foires se démarquent des marchés davantage dédiés aux denrées alimentaires, aux jouets et aux décorations. Contrairement aux figurines napolitaines qui illustrent des tableaux (recherche d’une auberge, Nativité, annonce aux bergers par les anges, cortèges des mages), les santons représentent les métiers de tout un village et, gardant leurs costumes,  ils apportent leur cadeau à l’Enfant-Jésus.

    crèche de noël - santons de provence - santon provence photos et images de collection

     

    bar2.gif

  • Il était une fois... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 19

     

    Il était une fois...les chaussettes de Noël 

    Suspendre ses chaussettes à la cheminée au moment de Noël est une tradition très ancienne ! Tout le monde le sait : c’est par la cheminée que le Père Noël entre dans la maison pour déposer des cadeaux aux enfants sages. Alors, quoi de plus pratique que de prévoir des chaussettes pour qu’il puisse y disposer ses présents ? Dans la réalité, la tradition des chaussettes de Noël est liée à l’histoire de Saint-Nicolas. Un jour, trois jeunes filles, qui étaient sœurs, laissèrent sécher leurs chaussettes mouillées près de la cheminée. Touché par leur histoire et leur grande pauvreté, Saint-Nicolas décida de déverser trois sacs d’or dans leur cheminée : les pièces tombèrent dans les chaussettes mises à sécher. Ainsi est née cette tradition de Noël ! Aujourd’hui, les enfants qui accrochent leurs chaussettes de Noël sur la cheminée n’espèrent plus qu’elles se remplissent d’or…, mais de jouets et de friandises !

    La plume

    bar2.gif

  • Il était une fois... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 18

     

    Il était une fois...la bûche de Noël 

    La bûche est aussi associée aux rituels païens pour célébrer le solstice d’hiver. À cette période, des bûches étaient brûlées afin de célébrer la renaissance du soleil.

    Au Moyen Âge, la tradition voulait que les familles se réunissent lors de la veillée de Noël autour de l’âtre, où une grosse bûche préalablement bénie devait se consumer le plus longtemps possible. La bûche devait provenir, de préférence, d’un tronc d’arbre fruitier, censé garantir une bonne récolte pour l’année suivante.

    Les cendres étaient conservées pour protéger le foyer. Elles avaient, dit-on, la propriété de protéger la maison de la foudre et des pouvoirs maléfiques du diable.

    La bûche est devenue le célèbre dessert que bien plus tard, vraisemblablement à la fin du XIXe siècle, grâce à l’œuvre de pâtissiers français.

    Buche De Noel Banque D'Images Et Photos Libres De Droits - 123RF

    bar2.gif

  • Il était une fois... l'Avent

    bar2.gif

    Jour 17

     

    Il était une fois...les cadeaux 

    Contrairement à une idée reçue, la tradition des cadeaux n’a rien à voir avec le récit, dans la Bible, de l’arrivée des Rois mages venus apporter de l’or, de l’encens et de la myrrhe au petit Jésus. Cet événement, correspond à la fête chrétienne de l’Épiphanie et ne se fête d’ailleurs que le 6 janvier. Or, aujourd’hui, c’est plutôt le 24 ou le 25 décembre qu’on s’échange les cadeaux de Noël !

    Chez les Romains, les fêtes des Saturnales (autour de la date du solstice d’hiver -20 au 22 décembre-) puis des sigillaires (à la fin du mois de décembre) étaientl’occasion de s’échanger de petits présents, notamment des figurines en terre cuite ou en cire.

    À partir du XIIe siècle, est apparue la tradition de Saint Nicolas, cet évêque qui, dans la nuit du 5 au 6 décembre, vient apporter des friandises aux enfants sages : fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats, pain d’épice…

    Au 19e siècle, les enfants recevaient une orange, signe, à l’époque, de prospérité : l’orange était encore un fruit rare, donc cher.

    Ce n’est qu’au XXe siècle avec l’arrivée de la société de consommation que les simples friandises se transformeront en jouets. Vers 1950, les Grands Magasins parisiens, suivant le modèle américain, vont inciter, dans leurs vitrines et via des promotions, à acheter des jouets aux enfants pour le 25 décembre.

     

    Noël Le Temps De Cadeaux - Photo gratuite sur Pixabay

    bar2.gif